NOUVELLES
20/06/2012 01:47 EDT | Actualisé 20/08/2012 05:12 EDT

Des violences imputées à Boko Haram font au moins 40 morts au Nigeria

MAIDUGURI, Nigeria - Au moins 34 civils et six membres des forces de sécurité ont été tués dans des violences impliquant la secte islamiste Boko Haram dans la ville de Damaturu, dans le nord-est du Nigeria, a annoncé la police mercredi.

Des membres de Boko Haram ont lancé de multiples attaques lundi soir à Damaturu et un affrontement les a opposés aux forces de sécurité.

Le bilan devrait s'alourdir à mesure que les recherches se poursuivent pour retrouver les victimes. Un précédent bilan annoncé mardi faisait état d'au moins 25 morts.

Quatre policiers et deux soldats figurent parmi les morts, a précisé mercredi le chef de la police de l'État de Yobe, Patrick Egbuniwe.

Boko Haram a revendiqué trois attentats perpétrés dimanche devant des églises de l'État de Kaduna, dans le nord du pays. Ces attentats et des attaques menées en représailles ont fait au moins 98 morts, selon un nouveau bilan annoncé mercredi par un responsable des secours. Ce responsable a précisé sous le couvert de l'anonymat que les représailles se poursuivaient.

PLUS:pc