NOUVELLES

Wall Street ouvre en hausse, dopée par les attentes d'une action de la Fed

19/06/2012 10:15 EDT | Actualisé 19/08/2012 05:12 EDT

La Bourse de New York a ouvert en hausse mardi, malgré des indicateurs immobiliers en demi-teinte, dopée par l'espoir d'une nouvelle action de relance de l'économie par la banque centrale américaine (Fed): le Dow Jones gagnait 0,44% et le Nasdaq 0,84%.

Vers 13H50 GMT, le Dow Jones Industrial Average avançait de 55,81 points à 12.797,63 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, de 24,27 points à 2.919,60 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 gagnait 0,64% (+8,66 points) à 1.353,44 points.

Wall Street avait terminé sans direction lundi, tiraillée entre des incertitudes macroéconomiques fortes et un secteur technologique reprenant de la vigueur: le Dow Jones avait cédé 0,20% tandis que le Nasdaq avait gagné 0,78%.

"Wall Street est de bonne humeur, dans l'attente de l'ouverture (mardi) de la réunion très attendue, de deux jours, du comité de politique monétaire de la Fed" mardi et mercredi, à l'issue de laquelle le marché espérait un geste de la banque centrale en faveur de la croissance économique, a noté Karee Venema, de Schaeffer's Investment Research.

Si les analystes jugeaient improbable une décision spectaculaire de la Fed comme un nouveau cycle d'"assouplissement quantitatif" qui lui ferait injecter des liquidités dans le système financier, "le marché du travail, l'activité économique et la conjoncture sur les marchés financiers se sont suffisamment affaiblis pour amener le FOMC (Comité de politique monétaire de la Fed) à prolonger l'opération Twist", ont jugé les analystes de la banque Barclays.

Cette politique, plus consensuelle, consiste à maintenir l'achat de titres de dette à long terme en vendant des titres à court terme, dans le but de faire baisser les taux longs.

Les données économiques sur le front de l'immobilier étaient accueillies avec scepticisme par le marché. "Si le chiffre des permis de construire est satisfaisant, celui des départs en chantier arrive en deçà des attentes", ont ainsi souligné les experts de Charles Schwab.

Par ailleurs, la publication de résultats d'exercices décalés de quelques entreprises américaines, comme Fedex, permettait au marché de prendre, provisoirement, un peu de champ par rapport à la situation inquiétante de la dette européenne, toujours très présente dans les esprits.

Le marché obligataire évoluait en baisse. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans avançait à 1,613% contre 1,584% lundi, et celui à 30 ans à 2,705% contre 2,679%.

ppa/sab/eg

PLUS:afp