NOUVELLES

USA: des organisations réclament l'imposition d'une taxe "Robin des bois"

19/06/2012 03:54 EDT | Actualisé 19/08/2012 05:12 EDT

Des dizaines d'organisations ont lancé mardi aux Etats-Unis une campagne en faveur de l'instauration d'une taxe "Robin des bois" sur les transactions financières, copiée sur la "taxe Tobin", qui pourrait servir à la santé, l'éducation et l'emploi.

A New York, une trentaine de personnes ont manifesté à la mi-journée devant le siège de la banque JPMorgan Chase, déguisés en Robin des bois, défenseur des pauvres et des opprimés, pour exiger des banques qu'elles aident la société, après leur sauvetage en 2008.

Une deuxième manifestation était prévue en fin de journée.

Cette taxe "Robin hood" (Robin des bois) instaurerait un impôt de 0,005 à 0,5% sur les transactions financières, ce qui selon ses partisans permettrait de récolter entre 175 et 350 milliards de dollars par an aux Etats-Unis pour la santé, l'éducation ou l'emploi.

"Ils doivent rendre ce qu'on leur a prêté. Nous ne parlons pas d'un petit parc, ou du nettoyage d'un bâtiment. Nous parlons d'argent pour la santé, l'emploi, l'éducation", a expliqué à l'AFP un des manifestants, Sam Aldi, 60 ans, représentant des 170.000 membres du syndicat infirmier National Nurses United.

Il a expliqué qu'il voyait "un manque d'infirmières pour la première fois de (sa) vie", alors que des centaines de milliards ont été dépensés pour sauver les grandes banques.

L'idée d'un tel impôt avait été avancée pour la première fois en 1972 par le prix Nobel d'économie James Tobin. Les marchés y ont toujours été hostiles.

Selon les organisateurs du mouvement, des économistes comme Joseph Stiglitz et Jeffrey Sachs, ainsi que les hommes d'affaires Bill Gates ou George Soros sont favorables à cette initiative.

Neuf pays de l'Union européenne, dont la France, l'Allemagne et l'Espagne, sont en faveur d'une telle taxe, sous une forme ou une autre.

mar/bd/gde

PLUS:afp