NOUVELLES

Restes humains découverts au bois de Vincennes à Paris: deux Chinois accusés

19/06/2012 02:28 EDT | Actualisé 19/08/2012 05:12 EDT

PARIS - Deux Chinois soupçonnés d'avoir tué une famille de la même nationalité ont été mis en examen mardi à Paris pour «homicides volontaires» dans le cadre de l'enquête sur la découverte de restes humains au bois de Vincennes, ont affirmé des sources judiciaires.

Âgés de 30 et 31 ans, les deux suspects, qui forment un couple, ont été écroués après leur passage devant le juge des libertés et de la détention. L'homme et la femme s'étaient présentés samedi soir à la Brigade criminelle sur les conseils de leur avocat, après la découverte de restes humains d'un homme et d'une femme au bois de Vincennes. Après s'être enfui en Chine, les deux suspects ont décidé de revenir en France.

Une bagarre liée à la mort suspecte de l'enfant des victimes, dont le corps n'a pas été retrouvé, pourrait être à l'origine de ce drame. Les deux Chinois ont également été mis en examen pour «homicide volontaire sur mineur de moins de 15 ans», selon les mêmes sources.

Le couple, domicilié dans le 12e arrondissement de Paris, a indiqué avoir gardé le bébé âgé de trois mois d'un autre couple de Chinois dans la nuit du 23 au 24 mai. Mais selon eux, l'enfant serait décédé de mort subite. En apprenant la nouvelle, l'autre couple se serait alors rendu chez eux et une bagarre aurait éclaté.

La femme mise en examen aurait asséné des coups de hache mortels aux parents du bébé décédé. Aidée par son mari, elle aurait démembré les victimes afin de les transporter dans le bois de Vincennes dans la nuit du 25 au 26 mai. Le bébé, lui, aurait été jeté dans une poubelle près du domicile du couple.

Le 1er juin, la disparition du couple et du bébé a été signalée dans un commissariat parisien. Le 7 juin, une joggeuse a découvert par hasard une jambe féminine nue coupée au niveau de la cheville et en état de décomposition avancée. En dépit d'importantes recherches, aucun autre morceau de corps n'a pu être retrouvé. Mais une semaine plus tard, un chien-guide a débusqué un torse masculin avec des bras.

Sur les indications du couple, les policiers ont retrouvé dimanche soir un sac contenant des restes humains appartenant à l'homme porté disparu.

PLUS:pc