NOUVELLES

L'opposante birmane Aung San Suu Kyi célèbre son 67e anniversaire à Londres

19/06/2012 06:27 EDT | Actualisé 19/08/2012 05:12 EDT

LONDRES - L'opposante birmane Aung San Suu Kyi a célébré mardi son 67e anniversaire de naissance à Londres, où elle a entamé une visite d'une semaine dans la cadre de sa première tournée en Europe en 24 ans.

Mme Suu Kyi a participé à un débat public à la London School of Economics sur la façon dont la Birmanie peut devenir un État de droit. L'opposante a déclaré aux participants que le temps ne suffirait pas pour guérir les blessures de son pays.

«Les progrès que nous espérons faire en regard de la démocratisation et des réformes dépendent surtout de la bonne compréhension de la primauté du droit», a-t-elle affirmé.

«À moins d'amender la Constitution pour l'harmoniser avec les aspirations de tous les peuples de notre pays, nous ne serons jamais en mesure d'apporter l'unité et la paix que nous désirons tous», a estimé la chef de file de l'opposition birmane.

Aung San Suu Kyi a eu droit à une ovation quand elle est montée sur scène pour participer à la discussion. La plupart des participants étaient venus pour la voir, mais elle a écouté avec attention les universitaires et les avocats assis à ses côtés.

Mme Suu Kyi a des liens avec le Royaume-Uni depuis longtemps, mais elle ne s'était pas rendue dans le pays depuis 24 ans. Elle a passé la majeure partie de ce temps en résidence surveillée en Birmanie.

L'opposante a également visité mardi les studios de la BBC. Elle a affirmé que la diffusion internationale de la radio avait été pour elle une bouée de sauvetage pendant ses années d'isolement.

Elle s'est également rendue dans la ville universitaire d'Oxford, où elle a étudié dans les années 1960 et où elle a vécu pendant plusieurs années avec son défunt mari, Michael Aris, et leurs deux fils. Elle a été accueillie par le chancelier de l'université, Chris Patten, et une foule de curieux qui lui ont chanté «Joyeux anniversaire».

Les organisateurs de sa tournée ont indiqué qu'elle prévoyait célébrer son anniversaire en privé mardi soir avec des proches et des amis.

Mercredi, l'université Oxford lui présentera le doctorat honorifique qui lui a été décerné en 1993 mais qu'elle n'avait pu recevoir en mains propres à l'époque.

Jeudi, elle rencontrera le premier ministre britannique David Cameron et s'adressera aux députés devant la Chambre des communes.

PLUS:pc