NOUVELLES

L'Espagne suscite encore des doutes dans certains esprits à l'Euro

19/06/2012 03:11 EDT | Actualisé 19/08/2012 05:12 EDT

GNIEWINO, Pologne - Même après avoir terminé première du groupe C et atteint les quarts de finale du Championnat d'Europe, l'Espagne suscite encore des doutes dans l'esprit de certains.

Les champions en titre ont remporté deux de leurs trois matchs contre des équipes au style défensif, mais des interrogations demeurent alors que l'entraîneur espagnol Vicente del Bosque expérimente un milieu de terrain à six joueurs.

L'Espagne, qui affrontera soit la France, l'Angleterre ou l'Ukraine au prochain tour, n'a peut-être pas été convaincante contre la Croatie, lundi, mais gagner l'Euro 2008, puis la Coupe du monde rend difficile de plaire à tout le monde.

Del Bosque a déclaré qu'il avait de nouveau visionné la victoire de 1-0 contre la Croatie et, malgré les critiques, il estime que son équipe a dominé.

«Même si nous avons gagné, nous nous retrouvons avec le sentiment que les choses ont mal tourné, a déclaré Del Bosque. Si vous regardez de près, nous avons bien joué.»

L'Espagne a marqué un sommet de six buts dans le tournoi et en a concédé qu'un seul. Mais hormis la victoire de 4-0 face à l'Irlande, l'équipe a du mal à trouver le fond du filet sans l'utilisation d'un attaquant traditionnel. Del Bosque a préféré commencer le match avec six hommes en milieu de terrain contre l'Italie et il a opté pour cette stratégie en seconde demie contre la Croatie.

Alors que l'Espagne a réussi à générer des occasions contre les Croates, la touche finale devant le filet lui a fait défaut jusqu'à l'entrée en scène du substitut Jesus Navas, qui a marqué à la 88e minute.

«Les choses ont bien été avec notre style de jeu défini de sorte que nous ne devrions pas douter. Ce serait la pire chose à faire, a commenté Del Bosque. Nous sommes devenus une puissance du football tellement rapidement que nous ne savons pas comment apprécier ce que nous avons.»

L'Espagne domine le tournoi dans la colonne des tirs au but (39), des passes réussies (1978) et tentées (2411), le temps de possession (62 pour cent) et les coups de pied de coin (26).

Andres Iniesta, le meilleur joueur de l'Espagne jusqu'ici, a souligné que les joueurs ont ressenti une certaine fatigue contre la Croatie alors que le onze partant de Del Bosque est demeuré relativement stable depuis le match nul contre l'Italie en ouverture du tournoi.

«Le match a été ponctué par toutes sortes de phases, des moments où nous avons bien paru avec le ballon et où nous avons dominé et d'autres où nous avons douté en étant conscient des conséquences d'un but concédé, a rappelé Iniesta. Je ne crois pas que notre niveau a baissé. Je pense que nous semblons aussi solides, même si nous passons par quelques mauvais moments lors des matchs, comme toutes les équipes. Il ne faut pas croire que nous gagnerons chaque match 3-0.»

PLUS:pc