NOUVELLES

La France appelle à un transfert "rapide" du pouvoir aux civils en Egypte

19/06/2012 07:12 EDT | Actualisé 19/08/2012 05:12 EDT

La France a appelé à un transfert "rapide et ordonné" du pouvoir des militaires égyptiens aux "autorités civiles élues démocratiquement", a indiqué vendredi le ministère français des Affaires étrangères.

"Nous exprimons notre préoccupation à la suite des décisions prises qui affectent la poursuite de la transition démocratique", a déclaré son porte-parole Bernard Valero lors d'un point de presse.

Paris souhaite une transition "rapide et ordonnée de la totalité du pouvoir à des autorités civiles élues démocratiquement".

Un transfert du pouvoir militaire aux civils "reste la meilleure façon de répondre aux aspirations du peuple égyptien", estime M. Valero qui encourage "les acteurs politiques à s'engager dans cette voie en privilégiant le dialogue".

Le Conseil suprême des forces armées (CSFA), au pouvoir en Egypte depuis la chute de Hosni Moubarak en février 2011, a annoncé lundi sa volonté de remettre les clés de l'exécutif au futur président avant la fin du mois, tout en gardant pour lui le pouvoir législatif et en contrôlant d'autres verrous institutionnels au nom de "l'équilibre des pouvoirs".

La chambre des députés, dominée par les Frères musulmans, a été dissoute samedi au motif d'irrégularités dans le mode de scrutin.

far-kat/hr/sba

PLUS:afp