NOUVELLES

Hausse modeste des dons aux Etats-Unis en 2011

19/06/2012 09:35 EDT | Actualisé 19/08/2012 05:12 EDT

Les Américains se sont montrés plus généreux envers les organisations caritatives en 2011 que l'année précédente, mais la somme totale des dons n'a que peu progressé, signe des difficultés que rencontre toujours l'économie américaine, indique une étude publiée mardi.

Les Américains -- particuliers, entreprises ou fondations -- ont donné 298,4 milliards de dollars en 2011, soit une hausse nominale de 4% par rapport à 2010. Rapportée à l'inflation, cette augmentation chute à 0,9%, selon une étude publiée mardi par la fondation Giving USA et le centre de recherche sur la philanthropie de l'université de l'Indiana (nord).

A titre de comparaison, les dons ont progressé de 2,6% (inflation prise en compte) en moyenne chaque année aux cours des quarante dernières années.

L'étude note toutefois que la hausse de 0,9% en 2011 confirme une certaine reprise de la croissance amorcée en 2010 après deux années de baisse, en 2008 et 2009, au plus fort de la crise économique.

"Les dons, tout comme les autres dépenses des foyers américains, semblent s'extirper du creux qui avait résulté de la récession, un peu comme les autres indicateurs économiques", avance Jim Yunker, président de Giving USA.

"Les chiffres pour les dons en 2011 sont encourageants, mais ils montrent aussi qu'il y a toujours des difficultés", poursuit Patrick Rooney, directeur du centre de recherche sur la philanthropie.

Dans le détail, les dons des particuliers ont représenté 73% du total, soit 217,79 milliards de dollars, en hausse de 0,8% (rapporté à l'inflation).

"Les gens ont dû faire des choix difficiles concernant leurs dépenses et nombre d'entre eux ont dû réduire la part de leur budget qui va aux organisations caritatives", souligne M. Rooney.

Les legs, qui fluctuent d'une année sur l'autre en fonction des décès des personnes fortunées, ont en revanche fortement augmenté (8,8%) à 24,41 milliards de dollars.

Les dons des fondations ont par contre décliné de 1,3% (41,67 milliards) tandis que ceux des entreprises sont restés stables (14,55 milliards).

L'étude relève que les principaux bénéficiaires des dons des Américains ont été les organisations religieuses (32%) et que 13% des dons ont profité aux organisations consacrées à l'éducation.

rl/jm/eg/lor

PLUS:afp