NOUVELLES

Ban Ki-moon réclame le transfert "rapide" du pouvoir aux civils en Egypte

19/06/2012 02:05 EDT | Actualisé 19/08/2012 05:12 EDT

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a réclamé mardi aux militaires égyptiens qu'ils transfèrent "la pleine autorité" du gouvernement aux civils, alors que des milliers d'Egyptiens manifestaient contre le "coup constitutionnel" des militaires.

M. Ban "attend un transfert rapide de la pleine autorité à un gouvernement civil", a indiqué Oscar Fernandez Taranco, secrétaire général adjoint, au Conseil de sécurité des Nations unies.

"Il est tout particulièrement soucieux que la transition tienne bien compte des aspirations légitimes du peuple égyptien et de la communauté internationale quant à la mise en place d'institutions fortes, représentatives et démocratiques", a ajouté M. Fernandez Taranco.

Ban Ki-moon estime que la "volonté du peuple" à l'issue des élections et lors de la rédaction d'une nouvelle constitution doit être respectée.

Au même moment, des milliers d'Egyptiens manifestaient au Caire pour dénoncer le "coup constitutionnel" des militaires au pouvoir, qui viennent de s'octroyer de vastes prérogatives leur permettant de rester aux commandes quelle que soit l'issue de l'élection présidentielle.

Le Conseil suprême des forces armées (CSFA), au pouvoir en Egypte depuis la chute de Hosni Moubarak en février 2011, a annoncé lundi sa volonté de remettre les clés de l'exécutif au futur président avant la fin du mois, tout en gardant pour lui le pouvoir législatif et en contrôlant d'autres verrous institutionnels au nom de "l'équilibre des pouvoirs".

La chambre des députés, dominée par les Frères musulmans, a été dissoute samedi au motif d'irrégularités dans le mode de scrutin.

tw/gde/mdm

PLUS:afp