NOUVELLES

Yémen: le commandant de la zone militaire Sud tué dans un attentat suicide

18/06/2012 02:58 EDT | Actualisé 17/08/2012 05:12 EDT

Le commandant de la zone militaire Sud au Yémen, le général Salem Ali Qoton, a été tué lundi dans un attentat suicide à Aden qui porte l'empreinte d'Al-Qaïda, a annoncé une source hospitalière.

L'officier a supervisé l'offensive de l'armée qui a permis de déloger, la semaine dernière, Al-Qaïda de la province d'Abyane, dans le sud du pays.

Le général, qui commandait également le 31ème Bataillon blindé, a été chargé par le président Abd Rabbo Mansour Hadi de conduire l'offensive lancée le 12 mai et qui a permis, un mois plus tard, de déloger les combattants d'Al-Qaïda de leurs fiefs de Jaar, Zinjibar et Chuqra.

Un homme s'est présenté au domicile du général dans le quartier de Mansoura dans la ville d'Aden (sud). Il a attendu sa sortie pour lui serrer la main et faire exploser la charge qu'il portait sur lui, a indiqué un proche de la victime.

L'officier a apparemment cru que le kamikaze allait lui présenter une lettre de doléances comme les Yéménites ont l'habitude de faire.

"L'opération porte l'empreinte d'Al-Qaïda", a déclaré à l'AFP le général Ali Mansour, l'un des collaborateurs du général Qoton.

"Sa disparition est une grande perte pour le Yémen et pour les efforts de lutte contre Al-Qaïda étant donné qu'il a su en trois mois porter des coups décisifs au réseau extrémiste et nettoyé les provinces d'Abyane et de Chabwa".

Après leur déroute à Abyane, les combattants d'Al-Qaïda ont tenté de se regrouper à Azzan, dans la province de Chabwa, plus à l'est mais ont commencé à évacuer cette ville et d'autres localités sous la pression de tribus hostiles à leur présence.

str/mh/feb

PLUS:afp