NOUVELLES

Un avion de l'ONU propulsé par biocarburant pour rejoindre Rio

18/06/2012 04:16 EDT | Actualisé 18/08/2012 05:12 EDT

Le secrétaire général de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), Raymond Benjamin, a quitté lundi Montréal pour le sommet de Rio sur le développement durable à bord d'un avion propulsé par biocarburant, a annoncé l'agence spécialisée de l'ONU.

"Dans le contexte de la Conférence de Rio+20 (du 20 au 22 juin, ndlr), l'OACI (...) a organisé une série de vols utilisant des carburants alternatifs qui amèneront le Secrétaire général de l'OACI à Rio", a indiqué Stéphane Dubois, porte-parole de cette agence, dans un courriel à l'AFP.

Le premier vol, parti de Montréal à destination de Toronto, transportait 66 passagers, dont M. Benjamin. Il a été effectué par un avion Q400 du constructeur québécois Bombardier aux couleurs de la compagnie aérienne canadienne Porter.

Le Q400 était propulsé par un mélange à parts égales de biocarburant (dérivé de caméline, plante proche du lin dont on tire de l'huile végétale, ndlr) et de carburant ordinaire dans l'un de ses moteurs, ont indiqué Bombardier et Porter en rappelant qu'ils avaient déjà effectué en avril un premier vol commercial de ce genre au Canada.

De Toronto, M. Benjamin devait se rendre lundi soir à Mexico à bord d'un A319 d'Air Canada utilisant en partie comme carburant un dérivé d'huile de cuisson, ce qui offre "une réduction potentielle des émissions de CO2 supérieure à 40%", a souligné Airbus.

M. Benjamin devait poursuivre son voyage mardi, d'abord vers Sao Paulo puis vers Rio, à bord de deux avions Boeing utilisant aussi des carburants alternatifs.

"Ces vols constituent une première mondiale, qui démontre que tous les acteurs du secteur du transport aérien travaillent ensemble pour réaliser des progrès significatifs sur toute une série de questions de durabilité, de façon qu'il puisse continuer à remplir son rôle de catalyseur du développement économique et social, tout en réduisant son incidence sur l'environnement", a déclaré le secrétaire de l'agence de l'ONU dont le siège est à Montréal.

En parallèle, est également prévu au Brésil un premier vol d'essai de biocarburant d'Azul Airlines à bord d'un avion du constructeur Embraer, qui utilisera un mélange de carburant à base de canne à sucre, ainsi qu'un autre vol au biocarburant en provenance d'Europe, dont les détails seront annoncés mardi.

jl/vs/lor

PLUS:afp