NOUVELLES

T.-N.-L.: le syndicat de l'usine Kruger recommande d'accepter l'offre patronale

18/06/2012 09:43 EDT | Actualisé 18/08/2012 05:12 EDT

CORNER BROOK, T.-N.-L. - Le président national du syndicat qui représente les employés d'une usine de papier journal en difficulté de Terre-Neuve-et-Labrador recommande aux syndiqués d'accepter la plus récente offre patronale.

Dave Coles, du Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier, a prévenu les employés de l'usine Corner Brook Pulp and Paper qu'un refus risque de provoquer la fermeture de l'usine par la montréalaise Kruger.

Kruger avait exigé une entente avant minuit, vendredi dernier. Une trentaine de minutes avant cette date-butoir, Kruger a déposé son offre finale et quitté la table des négociations. Les employés ont jusqu'au 22 juin pour l'accepter.

Les pourparlers ont essentiellement achoppé sur la restructuration du régime de retraite de l'entreprise. Kruger réclamait plus de temps pour rembourser son déficit, puisque l'usine est au bord de la faillite.

Le mois dernier, les employés syndiqués avaient refusé la demande de Kruger de rembourser ce déficit sur une période de dix ans plutôt que cinq ans.

PLUS:pc