LONDRES, 17 juin 2012 (AFP) - L'un de ses succès majeurs est "Yesterday", pourtant l'ancien Beatle Paul McCartney fête lundi son 70e anniversaire sans s'attarder sur son passé légendaire, quelques mois après un nouveau mariage et un nouvel album.

La retraite n'est pas pour demain pour le vétéran de la pop. Après sa récente performance impeccable au concert géant du jubilé de diamant de la reine, il sera le clou de la cérémonie d'ouverture des jeux Olympiques le 27 juillet.

"Puisque j'aime vraiment ce que je fais, pourquoi prendre ma retraite?", lançait-il l'an dernier dans le magazine musical Mojo. "Les gens me disent +Vous travaillez tellement dur+. Mais nous ne travaillons pas dur, nous faisons de la musique !".

"Macca", comme le surnomment affectueusement les Britanniques, a sorti en février "Kisses on the Bottom", le dernier en date d'une quinzaine d'albums solo, et vient de conclure une tournée mondiale.

Le secret de jouvence de ce grand-père est peut-être à chercher du côté de son mariage en octobre dernier avec l'Américaine Nancy Shevell, 51 ans. Une troisième union qui a permis à Paul McCartney de tourner complètement la page de son orageux et très coûteux divorce avec Heather Mills en 2008.

Après des mois de déchirements médiatisés, la justice avait attribué à Heather Mills 24,3 millions de livres.

Nancy Shevell est quant à elle héritière d'un riche entrepreneur américain. Le couple dispose d'une fortune estimée à 665 millions de livres, selon le Sunday Times.

Paul McCartney, l'artiste le plus riche du Royaume-Uni, assure pour autant ne pas avoir oublié ses origines. "Au plus profond de moi-même, je suis toujours ce même gars de Liverpool", dit-il.

Né le 18 juin 1942 dans une famille modeste de cette ville industrielle du nord-ouest de l'Angleterre, McCartney rencontre John Lennon à 15 ans et forme avec lui les Quarrymen, qui deviendront ensuite les Beatles, avec l'arrivée de George Harrison et Ringo Starr.

Le groupe le plus influent de l'histoire de la musique pop est aussi le plus vendeur. Leur maison de disques EMI estime à plus d'un milliard le nombre de disques écoulés.

Les quatre garçons, aux coupes de cheveux emblématiques, déclenchent l'hystérie des fans. La Beatlemania déferle sur le monde.

Avec John Lennon, McCartney compose les plus grands titres du quatuor. Il écrit des tubes sur des coins de tables: "Hey Jude", "Penny Lane", et bien sûr "Yesterday", un "hit" enregistré dans 1.600 versions différentes.

Mais l'argent et le show business auront raison d'une belle amitié d'enfance. Le tournage de "Let It Be", autour de l'album éponyme, sonne le glas des "Fab Four" le 10 avril 1970.

McCartney crée le groupe Wings avec sa femme, la photographe Linda Eastman, au clavier. Avec elle, l'ancien amateur de LSD mène une vie de père tranquille et défend la nourriture végétarienne. Le couple élève quatre enfants, Mary, Stella, devenue depuis créatrice de mode, James et Heather, née d'un précédent mariage de Linda. La reine Elizabeth II le consacre Sir Paul en 1997.

Après 29 ans de mariage, Linda meurt en 1998, emportée par un cancer. McCartney se consacre aux bonnes causes: l'environnement, les animaux, les droits de l'Homme. Ce touche-à-tout s'essaie à la musique classique, à la peinture et à la sculpture.

Il fait la connaissance de Heather Mills, ancien mannequin amputée d'une partie de la jambe après un accident. De 26 ans sa cadette, elle devient sa nouvelle muse et il l'épouse en 2002. Ils auront une fille, Beatrice.

Après la disparition de John Lennon, assassiné en 1980, et celle de George Harrison, mort d'un cancer en 2001, il est avec Ringo Starr le dernier membre des Beatles encore en vie. "Nous sommes de bons amis. Nous sommes les seuls à avoir vécu tout cela et à être encore vivants", résume Ringo Starr.