NOUVELLES

Luka Rocco Magnotta est en route pour le Canada, confirme Rob Nicholson

18/06/2012 12:39 EDT | Actualisé 18/08/2012 05:12 EDT

OTTAWA - Luka Rocco Magnotta, soupçonné d'avoir tué et démembré l'étudiant chinois Jun Lin, est en route pour le Canada, a confirmé lundi le ministère fédéral de la Justice.

Ottawa a annoncé dans un communiqué que Magnotta avait quitté l'Allemagne par transport militaire canadien sous escorte du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

Une certaine confusion a entouré l'extradition, après des informations selon lesquelles l'avion militaire avait été incapable de décoller d'Allemagne.

«L'avion est en route», a ensuite confirmé par courriel Julie Di Mambro, porte-parole du ministre canadien de la Justice, Rob Nicholson.

Le Directeur des poursuites criminelles et pénales du Québec a précisé que Magnotta devrait comparaître au tribunal d'ici 24 heures, conformément à l'article 503 du Code criminel.

Dans un communiqué publié lundi matin, le ministre Nicholson s'est réjoui du dénouement de cette affaire.

«La coopération entre notre gouvernement et la communauté internationale a rapidement permis le retour au pays de cet individu afin qu'il réponde de ses actes devant la justice. Il est important que les Canadiens aient l'assurance que ceux qui sont accusés de crimes graves feront face à la justice dans toute sa rigueur», indique M. Nicholson.

Le ministre souligne aussi que le gouvernement canadien a travaillé en étroite collaboration avec le SPVM, le Directeur des poursuites criminelles et pénales et les autorités allemandes afin d'obtenir l’extradition de M. Magnotta de l'Allemagne et son retour rapide au Canada.

Luka Rocco Magnotta, âgé de 29 ans et originaire de l'Ontario, est le principal suspect dans une histoire de meurtre sordide qui a ébranlé le Québec et le monde entier.

Le torse de Jun Lin a été retrouvé le 29 mai dernier dans une valise jetée aux ordures derrière l'immeuble où Magnotta louait un appartement dans le quartier Côte-des-Neiges. Ses mains et ses pieds ont été reçus plus tard par la poste à Ottawa et à Vancouver, mais sa tête demeure introuvable.

Magnotta a été arrêté à Berlin le 4 juin par la police allemande, après avoir été reconnu par un employé dans un café Internet. Il ne s'est pas opposé à son extradition vers le Canada, ce qui a accéléré les procédures pour son retour au pays.

PLUS:pc