NOUVELLES

Le programme d'enrichissement d'uranium de l'Iran en chiffres

18/06/2012 04:57 EDT | Actualisé 17/08/2012 05:12 EDT

L'enrichissement d'uranium en grandes quantités par l'Iran est au centre des inquiétudes des grandes puissances sur la finalité du programme nucléaire iranien, et devrait être l'un des principaux sujets des discussions ouvertes lundi à Moscou.

Selon le dernier rapport de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) en mai, l'Iran produit actuellement de l'uranium enrichi à 3,5% ou à 20% sur deux sites:

- Natanz (centre): l'Iran y enrichit de l'uranium à 3,5% et à 20%, avec plus de 9.000 centrifugeuses IR-1 de première génération.

Au total, 8.818 centrifugeuses font de l'enrichissement à 3,5%, avec une production mensuelle actuelle de quelque 230 kg. L'Iran a produit à Natanz 6.200 kilos d'uranium à 3,5% depuis le début de ses activités d'enrichissement en 2007.

Parallèlement, 348 centrifugeuses sont dédiées à la production d'uranium enrichi à 20% à partir d'uranium à 3,5%.

Les emplacements de 6.000 centrifugeuses supplémentaires sont prévus sur ce site, qui peut en contenir 50.000.

- Fordo (centre): l'Iran a en service 696 centrifugeuses IR-1 sur ce deuxième site, dont la découverte en 2009 a déclenché une crise avec les grandes puissances. Cette usine enterrée sous une montagne, à l'abri d'éventuels bombardements, est dédiée à la production d'uranium enrichi à 20%.

Quelque 348 centrifugeuses supplémentaires y sont installées mais pas en service. Le site de Fordo peut contenir 3.000 centrifugeuses.

L'Iran a produit 146 kg d'uranium enrichi à 20% dans les deux sites de Natanz et Fordo depuis le lancement de cette activité en février 2011. Le rythme actuel de production est de 12,25 kg par mois.

- Les stocks: selon l'AIEA, l'Iran disposait en mai 2012 d'un stock de 5.667 kg d'uranium enrichi à 3,5%, le reste de la production ayant été utilisé pour être enrichi à 20%.

Le stock iranien d'uranium enrichi à 20% était passé de 146 kg à 101 kg à la même date, le reste ayant été utilisé pour fabriquer du combustible destiné au réacteur de recherche nucléaire de Téhéran.

sgh/lma/fc

PLUS:afp