NOUVELLES

Le Conseil de sécurité appelle les deux Soudans à faire plus pour la paix

18/06/2012 07:24 EDT | Actualisé 18/08/2012 05:12 EDT

Le Conseil de sécurité de l'ONU a exhorté lundi Soudan et Soudan du Sud à prendre des mesures concrètes pour régler leurs différends, plus d'un mois après l'adoption d'une résolution menaçant de sanctions les deux pays voisins en cas de statu quo.

"Les membres du Conseil de sécurité ont souligné la nécessité pour le Soudan et le Soudan du Sud de résoudre leurs différends dans le cadre du calendrier" prévu par la résolution 2046 de l'ONU et la feuille de route de l'Union africaine, indique le Conseil dans un communiqué publié à l'issue d'une réunion sur le sujet.

Le Conseil de sécurité avait adopté le 2 mai à l'unanimité une résolution donnant aux deux pays trois mois pour mettre un terme à leurs dissensions, sous peine de sanctions.

Dans son communiqué, le Conseil dit avoir pris note "d'une réduction de la violence dans la région frontalière et se félicite que certains progrès aient été faits par les deux parties dans la mise en oeuvre des exigences de la résolution 2046".

Mais le Conseil exprime dans le même temps "sa forte préoccupation concernant les retards" pris dans cette mise en oeuvre et souligne que "des éléments importants (de la résolution) restent en suspens". Le Conseil prévient à ce titre qu'il "surveillera attentivement" l'évolution de la situation.

Le Soudan et le Soudan du Sud ont suspendu début juin leurs pourparlers sans se mettre d'accord sur une zone tampon démilitarisée à leur frontière commune, mais ils doivent les reprendre le 19 juin, selon l'Union africaine (UA).

Ces pourparlers, entamés le 30 mai à Addis Abeba, étaient les premières discussions directes entre les deux voisins depuis que les tensions accumulées après la sécession de juillet 2011 ont dégénéré en combats meurtriers à la frontière entre fin mars et début mai.

tw/jm/eg/lor

PLUS:afp