NOUVELLES

Le camp Chafiq accuse Morsi de vouloir "voler" la présidentielle égyptienne

18/06/2012 08:38 EDT | Actualisé 18/08/2012 05:12 EDT

Le camp du candidat Ahmad Chafiq a accusé lundi son rival islamiste Mohammed Morsi de vouloir "voler" la victoire en affirmant avoir remporté la présidentielle égyptienne quelques heures après la clôture des bureaux de vote.

"C'est un acte de piraterie de revendiquer une victoire en utilisant des chiffres totalement faux", a déclaré à la presse Ahmad Sarhan, un responsable de la campagne de M. Chafiq.

"C'est une fausse victoire", a-t-il ajouté.

"Nous assurons à nos électeurs que M. Chafiq est pour le moment en tête dans le scrutin et que selon nos indications préliminaires, il peut l'emporter avec un score de 51 à 52%", a encore dit M. Sarhan.

¨D'après nous, M. Morsi a fait ce coup d'éclat pour pouvoir crier à la fraude une fois annoncé officiellement le résultat de la présidentielle", a-t-il dit.

Le camp Chafiq a en outre accusé de "fraude massive", d'"achats de voix" et d'"autres sortes d'irrégularités" dans les opérations de vote qui feront, selon lui, l'objet d'une requête mardi devant la Haute commission électorale.

Le Parti de la liberté et de la justice (PLJ), bras politique des Frères musulmans, présidé par M. Morsi, a proclamé dans la nuit de dimanche à lundi sur son compte Twitter: "Le docteur Mohammed Morsi est le premier président de la République élu par le peuple".

Le QG de campagne de M. Morsi a ensuite annoncé qu'il avait obtenu 52% des voix contre 48% pour M. Chafiq, un chiffre non encore officiel mais repris par la télévision d'Etat.

Ancien commandant en chef de l'armée de l'air, M. Chafiq, 70 ans, a fait campagne sur le thème de la stabilité, chère à de nombreux Egyptiens après plus d'un an d'une transition politique chaotique. Il est soutenu par de nombreux Coptes (chrétiens d'Egypte), inquiets d'une victoire islamiste.

Les résultats officiels de cette première présidentielle depuis la chute du raïs Hosni Moubarak en février 2011, doivent être annoncés jeudi par la Commission électorale.

hj/cr/cco

PLUS:afp