NOUVELLES

L'Assemblée du peuple garde ses pouvoirs, affirment les Frères musulmans

18/06/2012 12:45 EDT | Actualisé 18/08/2012 05:12 EDT

Les Frères musulmans en Egypte ont affirmé lundi que l'Assemblée du peuple restait valide et gardait le pouvoir législatif, rejetant sa dissolution et le transfert de ses prérogatives à l'armée.

"L'Assemblée du peuple reste valide et conserve le pouvoir législatif", a affirmé le Parti de la liberté et de la justice (PLJ), bras politique des Frères musulmans, dans un communiqué.

Dimanche soir, le Conseil suprême des forces armées (CSFA), au pouvoir depuis la chute de Hosni Moubarak l'an dernier, a annoncé dans une Déclaration constitutionnelle amendée qu'il exercerait le pouvoir législatif jusqu'à l'élection d'une nouvelle Assemblée du peuple.

La chambre des députés, dominée par les Frères musulmans, avait en effet été dissoute samedi en application d'un arrêt de la Haute cour constitutionnelle pour un vice juridique dans la loi électorale.

Le Conseil militaire "n'a pas le pouvoir de dissoudre l'Assemblée", a insisté le PLJ.

Pour lui, la commission constituante récemment élue par le Parlement et dominée par les islamistes est également toujours valide.

"Les représentants élus du peuple ont choisi 100 personnes et 50 suppléants pour la commission constituante (...) et aucune partie n'est habilitée à s'opposer au droit de cette commission de faire son devoir", a-t-il affirmé.

Le PLJ a par ailleurs annoncé qu'il participerait aux manifestations "contre le coup constitutionnel et la dissolution du Parlement" auxquelles ont appelé des militants pro-démocratie à partir de mardi.

ezz-iba/ezz/cco

PLUS:afp