NOUVELLES

L'Allemagne appelle les nouveaux dirigeants grecs à respecter le mémorandum

18/06/2012 05:17 EDT | Actualisé 18/08/2012 05:12 EDT

Le vice-chancelier allemand et ministre de l'Economie Philipp Roesler a appelé lundi les nouveaux dirigeants élus en Grèce à respecter le mémorendum, le plan de rigueur négocié avec les prêteurs internationaux en contrepartie de l'aide financière.

"Il ne peut y avoir ni remise, ni déduction", a déclaré M. Roesler à l'issue de discussions à la Maison Blanche avec Gene Sperling, principal conseiller économique de la présidence américaine et directeur du Conseil économique national (NEC).

"Les objectifs qui ont été négociés doivent être remplis", a-t-il ajouté.

Le vice-chancelier allemand a également salué la victoire de la droite aux législatives comme un "signal clair" que la Grèce souhaite rester dans la zone euro, et a appelé à la formation d'un gouvernement "aussi vite que possible".

Soulagés après la victoire de la droite pro-euro aux législatives de dimanche, les dirigeants européens attendent maintenant la formation le plus tôt possible d'un gouvernement de coalition capable de poursuivre les réformes réclamées par les créanciers (Union européenne et Fonds monétaire international) en échange de la poursuite des versements des prêts internationaux.

"On ne peut tenir parole que si la Grèce en fait de même", a souligné M. Roesler, qui devait également rencontrer à Washington le secrétaire à l'Energie, Steven Chu, et le représentant au Commerce extérieur, Ron Kirk.

gw/jm/eg/lor

PLUS:afp