NOUVELLES

Israël à la recherche de membres d'un commando ayant déjà tué un ouvrier

18/06/2012 03:14 EDT | Actualisé 17/08/2012 05:12 EDT

L'armée israélienne a annoncé être à la recherche de trois à quatre membres d'un commando infiltré lundi dans le sud du pays, qui ont déjà tué un Israélien employé la construction d'une clôture de sécurité le long de la frontière égyptienne.

Lundi matin, le commando a ouvert le feu sur un convoi de véhicules transportant des Israéliens travaillant à cette clôture destinée à lutter contre les infiltrations depuis le Sinaï égyptien. Un ouvrier israélien et deux membres du commando ont été tués.

"Nos soldats, qui ont tué deux terroristes, sont à la recherche de trois à quatre autres membres de ce commando qui s'est infiltré en Israël", a affirmé à l'AFP une porte-parole de l'armée.

Selon le général Yohav Mordehaï, porte-parole de l'armée, un "groupe de terroristes" s'est infiltré en territoire israélien, dans un secteur situé entre 20 et 30 km au sud de la bande de Gaza, à environ 2 km de la frontière égyptienne.

"Ces terroristes ont tiré et utilisé des engins explosifs ainsi que ce qui semble être des roquettes anti-chars contre des véhicules transportant des ouvriers employés à la construction d'une clôture de sécurité le long de la frontière égyptienne. Des soldats sont alors arrivés sur les lieux et ouvert le feu", a précisé le général Mordehaï à la radio militaire.

"Tout le secteur de l'incident a été fermé et nous menons des opérations de recherches pour vérifier que d'autres terroristes ne se trouvent en territoire israélien", a-t-il ajouté.

Les habitants des localités voisines de l'incident armé ont été invités à rester chez eux.

Les incidents se sont multipliés ces derniers jours à la frontière entre Israël et la bande de Gaza ainsi qu'à la frontière avec l'Egypte.

Dimanche, huit obus de mortier ont été tirés de la bande de Gaza contre des soldats israéliens de l'autre côté de la frontière, sans faire de blessé, selon une porte-parole de l'armée.

En réponse, les soldats israéliens ont ouvert le feu contre des combattants palestiniens dans le secteur central du territoire. Et dans la nuit de dimanche à lundi, cinq Palestiniens ont été blessés lors de deux raids aériens israéliens dans la bande de Gaza.

Un haut responsable israélien a également déclaré dimanche que deux roquettes ayant explosé en fin de semaine en Israël avaient été tirées depuis la péninsule égyptienne du Sinaï, en assurant que les responsables de ces tirs avaient "voulu influer sur le cours de l'élection présidentielle en Egypte".

Israël a régulièrement exprimé l'espoir d'une reprise en main rapide par les autorités égyptiennes de la péninsule du Sinaï, qui échappe largement au contrôle des forces de sécurité, surtout depuis la chute de Hosni Moubarak en février 2011.

L'Etat hébreu accélère en outre la construction d'une clôture électronique de 250 km le long de sa frontière avec l'Egypte pour tenter de d'empêcher des infiltrations de commandos ainsi que d'immigrés africains venant chercher du travail en Israël.

jlr/fc

PLUS:afp