NOUVELLES

Grèce: les prochaines étapes de la formation d'un gouvernement de coalition

18/06/2012 10:51 EDT | Actualisé 18/08/2012 05:12 EDT

ATHENS, Greece - Les prochaines étapes de la formation d'un gouvernement de coalition en Grèce:

- Avec 129 des 300 sièges au Parlement monocaméral, il manque 22 députés à la droite conservatrice de Nouvelle démocratie (ND) pour former un gouvernement seule. Elle doit donc constituer une coalition. Et s'il suffit de la majorité absolue (151 voix) pour passer des lois, en pratique, le gouvernement aura besoin d'une majorité beaucoup plus forte pour avoir de vrais chances de réussite.

- Le chef de ND, Antonis Samaras, a été mandaté lundi par le président Carolos Papoulias pour entamer des négociations et former une coalition. Il dispose de trois jours pour parvenir à ses fins. En cas d'échec, Alexis Tsipras, à la tête de Syriza, la Coalition de la Gauche radicale arrivée deuxième aux législatives de dimanche (71 sièges), lui succédera.

- Tsipras, dont le parti est opposé aux plans d'austérité, aura également trois jours pour former une coalition, faute de quoi les socialistes du PASOK (33 députés) prendront le relais pour une dernière tentative. Si aucun ne réussit, le président organisera des réunions extraordinaires des dirigeants politiques pour essayer de trouver un accord.

- Après les législatives du 6 mai, tous les recours avaient été épuisés sans résultat, forçant les Grecs à retourner aux urnes dimanche. Les perspectives semblent moins sombres cette fois dans la mesure où ND et le PASOK, également pro-austérité, contrôlent ensemble 162 sièges du Parlement. Les socialistes ont souhaité que Syriza participe à une large coalition mais Alexis Tsipras l'a exclu. AP

st/v193

PLUS:pc