NOUVELLES

Euro-2012 - Top et Flop: Cassano et la Croatie

18/06/2012 04:45 EDT | Actualisé 18/08/2012 05:12 EDT

Le Top et le Flop de la journée de lundi à l'Euro-2012 reviennent respectivement à Antonio Cassano, qui a montré la voie à l'Italie, faisant ainsi oublier ses dérapages verbaux, et à la Croatie, qui a été éliminée sur le terrain et risque des sanctions en dehors.

Marquer: c'est ce que Cassano sait faire le mieux et ce sur quoi il devrait uniquement se concentrer. Son but contre l'Eire, le premier (2-0) lundi a montré la voie à suivre à la "Nazionale" de se qualifier pour les quarts.

Cassano avait fait parler de lui récemment pour de mauvaises raisons, avec une "cassanate", néologisme formé à parti de son nom et signifiant "stupidités".

"Fantantonio" avait dérapé en employant le mot "frocio", équivalent de "pédé", pour évoquer l'éventuelle présence de deux gays en "Nazionale", question soulevée par un comique d'une télévision italienne. Il avait présenté des excuses, mais le mal était fait.

Victime d'un malaise cardiaque, il aurait pu ne jamais être à l'Euro. Il peut savourer.

La Croatie, en dépit de ses petits trésors nationaux, Modric et Mandzukic, a donc dit au revoir au tournoi au bout de trois matches sur une défaite contre l'Espagne (1-0).

Le déboires pourraient continuer en dehors du terrain. Une partie des supporteurs de l'équipe au maillot à damier s'est rendue coupable d'actes racistes dans un précédent match envers l'attaquant italien de parents ghanéens Mario Balotelli. Ce cas disciplinaire sera jugé mardi par l'UEFA. Pour des faits de hooliganisme, la Russie (éliminée) a été menacée de six points de retrait pour les qualifications de l'Euro-2016 en cas de nouveaux incidents pendant un sursis qui s'étale jusqu'à l'automne 2015.

Balotelli, lui, a marqué le 2e but de l'Italie ce lundi.

pgr/grd

PLUS:afp