NOUVELLES

Egypte: Washington "inquiet" des nouvelles prérogatives de la junte (Pentagone)

18/06/2012 12:00 EDT | Actualisé 18/08/2012 05:12 EDT

Le Pentagone s'est dit lundi "profondément inquiet" par les vastes prérogatives, dont le pouvoir législatif, que s'est attribuée dimanche soir la junte militaire en Egypte peu après la fin du vote pour la présidentielle.

"Nous sommes profondément inquiets par la déclaration concernant de nouveaux amendements à la constitution, y compris par le moment (choisi pour) cette annonce alors que les bureaux de vote fermaient", a déclaré le porte-parole du ministère américain de la Défense, George Little.

Les Etats-Unis attendent du Conseil suprême des forces armées (CSFA), au pouvoir en Egypte depuis la chute de Hosni Moubarak en février 2011, qu'il transfère "l'intégralité du pouvoir à un gouvernement civil démocratiquement élu, comme le CSFA l'avait auparavant annoncé", selon M. Little.

La junte a annoncé sa volonté de remettre les clés de l'exécutif au futur président avant la fin du mois, tout en gardant pour elle le pouvoir législatif et en contrôlant d'autres verrous institutionnels au nom de "l'équilibre des pouvoirs".

Ces nouvelles dispositions, vivement contestées par les Frères musulmans et les partis de la mouvance révolutionnaire, qui les ont assimilées à "un coup d'Etat", sont contenues dans une Déclaration constitutionnelle complémentaire publiée dimanche soir par le CSFA.

Les prérogatives législatives, assumée par le CSFA après le départ de Moubarak, avaient été transférées un an plus tard au Parlement issu des législatives. Mais la chambre des députés, dominée par les Frères musulmans, a été dissoute samedi.

Le secrétaire américain à la Défense Leon Panetta s'était entretenu vendredi par téléphone avec le chef du pouvoir militaire égyptien, le maréchal Hussein Tantatoui, qui lui avait "redit" son engagement "à organiser une élection présidentielle libre et juste comme prévu et à transférer le pouvoir à un gouvernement démocratiquement élu d'ici au 1er juillet", selon le Pentagone.

Le CSFA est "pleinement conscient" des inquiétudes américaines, a estimé M. Little.

Les Etats-Unis, qui entretiennent une étroite coopération avec l'armée égyptienne depuis plus de 30 ans, "croient toujours au maintien d'une relation et d'une coopération fortes dans les relations militaires", selon un autre porte-parole du Pentagone, le capitaine de vaisseau John Kirby.

mra-ddl/sam/gde

PLUS:afp