WASHINGTON - Roger Clemens a été acquitté de tous les chefs d'accusation déposés contre lui dans son procès pour parjure au Congrès américain, le jury décidant qu'il ne lui avait pas menti quand il a affirmé n'avoir jamais utilisé de produits dopants.

Les jurés ont rendu leur verdict après près de 10 heures de délibérations. Cette décision met un terme à un procès de 10 semaines couronnant une longue et dispendieuse enquête de cinq ans impliquant l'un des plus grands lanceurs de l'histoire du baseball.

Âgé de 49 ans, Clemens était accusé de parjure, d'avoir fait de fausses déclarations et d'entrave au Congrès pour sa déclaration diffusée en direct sur les réseaux nationaux en février 2008. Les accusations portaient sur ses affirmations concernant l'utilisation de stéroïdes et d'hormones de croissance humaines pendant sa carrière de 24 saisons, ce qu'il a toujours nié avec véhémence.

Ce verdict est la dernière gifle portée au gouvernement dans ses poursuites contre des athlètes accusés de dopage.