NOUVELLES

Alberta: le suspect de la fusillade collabore avec la police

18/06/2012 02:42 EDT | Actualisé 18/08/2012 05:12 EDT

EDMONTON - L'homme soupçonné d'avoir abattu trois de ses collègues convoyeurs de fonds lors du cambriolage d'un fourgon blindé en Alberta, vendredi dernier, collabore avec les enquêteurs, affirment les policiers d'Edmonton.

Le surintendant Bob Hassel a ajouté, lors d'une conférence de presse lundi à Edmonton, ne pouvoir en dire plus, pour ne pas nuire à l'enquête.

L'homme de 21 ans, Travis Brandon Baumgartner, est détenu à Langley, en Colombie-Britannique, où il a comparu devant un juge dimanche soir. Il avait été capturé la veille, au moment où il tentait de traverser la frontière avec les États-Unis.

M. Hassel a dit que Baumgartner pourrait comparaître devant un tribunal d'Edmonton dès mercredi, mais que cela pourrait survenir à n'importe quel moment au cours des six prochains jours.

Il a ensuite indiqué que la santé de Matthew Schuman — le quatrième garde blessé lors de la fusillade de vendredi, à l'université de l'Alberta — s'est quelque peu améliorée, même s'il demeure dans un état critique.

Le président de la compagnie de sécurité G4S Canada a aussi participé à la conférence de presse, lundi, mais il a refusé de répondre aux questions. Jean Taillon a révélé que l'entreprise a mis sur pied un fonds à l'intention des familles des victimes. Il a indiqué que G4S veut se concentrer sur son enquête interne, qui sera réalisée par ses propres experts en sécurité.

Les policiers tentent toujours de retrouver l'arme de service et le gilet pare-balles que le suspect aurait utilisés lors du crime qui a coûté la vie à ses collègues Eddie Rejano, âgé de 36 ans, Michelle Shegelski, âgée de 26 ans, et Brian Ilesic, âgé de 35 ans.

Les policiers affirment que Baumgartner faisait partie de l'équipe de nuit responsable du ravitaillement d'un guichet automatique de l'université peu après minuit, vendredi. Un camion blindé a été retrouvé quelques heures plus tard à l'autre bout de la ville.

Baumgartner a rapidement été identifié comme le principal suspect dans cette affaire. Il a été épinglé au moment où il tentait de traverser la frontière américaine au volant d'une camionnette bleue connue des policiers et immatriculée au nom de sa mère.

Il n'avait pas de passeport avec lui, seulement un permis de conduire que les policiers avaient mis sous surveillance dans leurs ordinateurs. Un sac contenant 330 000 $ aurait aussi été retrouvé dans la camionnette.

PLUS:pc