NOUVELLES

Ontario: McGuinty exhorte le NPD à respecter sa promesse d'adopter le budget

17/06/2012 07:25 EDT | Actualisé 17/08/2012 05:12 EDT

TORONTO - La menace d'une élection surprise en Ontario s'est un peu éloignée dimanche après que le premier ministre Dalton McGuinty et la chef du Nouveau Parti démocratique (NPD) de la province, Andrea Horwath, eurent convenu qu'ils voulaient adopter le budget pour éviter la chute du gouvernement libéral minoritaire.

Vendredi, M. McGuinty avait pourtant déclaré qu'il déclencherait des élections si les éléments retirés du budget par les néo-démocrates et les conservateurs dans le cadre d'un comité, jeudi, n'étaient pas réintégrés au document avant le vote final de l'Assemblée législative mercredi.

Mais dans une lettre publiée dimanche, le premier ministre a modéré ses propos tout en exhortant Mme Horwath à respecter sa promesse de ne pas compromettre l'adoption du budget, soutenant qu'il devait être promulgué en entier afin de fournir à la province les outils nécessaires pour éliminer son déficit, stimuler son économie et créer des emplois.

La leader du NPD a répondu dans un communiqué qu'elle avait toujours été en faveur de l'adoption du budget afin d'éviter un nouveau scrutin. Elle a cependant refusé de promettre d'approuver le document tel quel et affirmé qu'elle voulait discuter des quelques 200 amendements proposés par le comité lundi et mardi.

Une porte-parole du Parti progressiste-conservateur de l'Ontario a confirmé dimanche que Tim Hudak et ses troupes avaient toujours l'intention de se prononcer contre le budget.

Les libéraux ont seulement besoin d'un vote néo-démocrate ou conservateur en faveur du budget pour qu'il soit adopté. Le NPD pourrait aussi choisir de s'abstenir et permettre ainsi aux libéraux, plus nombreux que les conservateurs, de l'emporter.

PLUS:pc