Au moins dix personnes ont été tuées dimanche à Kaduna, dans des émeutes qui ont éclaté peu après les attentats anti-chrétiens ayant visé cinq églises de cette région du nord du Nigeria, a constaté un correspondant de l'AFP.

Des foules de chrétiens en colère se sont livré à des représailles contre des musulmans dans un faubourg majoritairement chrétien de la ville de Kaduna, capitale de l'Etat du même nom. Dix cadavres de ces victimes lynchées ont été évacués vers la morgue, a-t-on constaté.

Selon un officier de l'armée, s'exprimant sous couvert d'anonymat, seize personnes, pour la plupart des musulmans, ont été tuées dans ces violences.

Cinq attentats à la bombe ont visé dimanche matin des églises chrétiennes à Zaria et Kaduna, les deux principales villes de l'Etat de Kaduna, dans une région régulièrement secouée par des violences imputées au groupe islamiste Boko Haram.

Des dizaines de personnes ont été tuées dans ces attaques, qui n'avaient pas été revendiquées en fin d'après-midi.

str-joa/hba/