NOUVELLES

Le général Mood appelle à évacuer les civils des zones de combats en Syrie

17/06/2012 03:43 EDT | Actualisé 17/08/2012 05:12 EDT

Le chef de la mission de l'ONU en Syrie, le général Robert Mood, a appelé dimanche les parties en conflit à permettre l'évacuation des civils des zones de combats, citant les efforts infructueux pour les familles piégées sous les bombes à Homs (centre).

"Les parties doivent revoir leur position et autoriser les femmes, les enfants, les personnes âgées et les blessés à quitter les zones de conflit, sans aucune condition préalable et en garantissant leur sécurité", a déclaré le général norvégien dans un communiqué.

"Cela nécessite une volonté des deux côtés de respecter et de protéger la vie du peuple syrien", a-t-il ajouté.

Samedi, le général Mood avait annoncé une suspension des opérations des quelque 300 observateurs de l'ONU venus surveiller l'application d'une trêve complètement ignorée, en raison de "l'intensification des violences (...) et des risques encourus".

Dans son nouveau communiqué dimanche, le chef de la mission de l'ONU a insisté sur la situation des civils qui "restent piégés" par cette "escalade de la violence".

"A Homs, les efforts pour tenter d'évacuer les civils bloqués sous la ligne de feu ont échoué au cours de la semaine écoulée", a-t-il regretté.

"J'appelle les parties à prendre des mesures immédiates pour soulager la souffrance des Syriens piégés dans les violences", a-t-il ajouté, tout en assurant que les observateurs de l'ONU se tenaient "prêts à surveiller leur libération, une fois que les parties auront pris la décision".

Plusieurs organisations de l'opposition syrienne et de militants des droits de l'Homme ont dénoncé ces derniers jours la situation de centaines de familles piégées sous les bombes dans le bastion rebelle de Homs, pilonnée et assiégé par les forces gouvernementales depuis plusieurs jours.

bur-fc/feb

PLUS:afp