NOUVELLES

Euro-2012/Gr.B - Allemagne et Portugal en quarts, les Pays-Bas éliminés

17/06/2012 04:44 EDT | Actualisé 17/08/2012 05:12 EDT

L'Allemagne et le Portugal se sont qualifiés pour les quarts de finale de l'Euro-2012 en battant et en éliminant respectivement le Danemark et les Pays-Bas, vice-champions du monde, lors de la 3e et dernière journée du groupe B, dimanche, en Ukraine.

A Lviv, l'Allemagne a battu le Danemark (2-1) tandis que les Portugais, grâce à un Ronaldo éblouissant et auteur d'un doublé, ont condamné les Néerlandais en s'imposant également 2 à 1, à Kharkhiv.

Avec trois victoires en autant de matches, les Allemands terminent en tête du groupe avec 9 points, devant le Portugal (6 pts). Le Danemark (3 pts) et surtout les Néerlandais, très décevants avec trois défaites, rentrent chez eux.

En quart de finale, l'Allemagne affrontera la Grèce, deuxième du groupe A, vendredi à Gdansk, en Pologne, pour un match symbolique alors que les Grecs vivent une crise économique sans précédent.

Le Portugal défiera la République Tchèque, première du groupe A, jeudi Varsovie.

L'Allemagne pouvait se contenter d'un nul. Mais dès la 19e minute, Podolski a mis les joueurs de la Mannschaft sur les bons rails d'une reprise aux six mètres. Mais cinq minutes plus tard, le Danemark a répliqué avec une tête de Krohn-Dehli, déjà buteur contre les Pays-Bas.

Finalement, l'arrière droit Bender a donné la victoire aux Allemands d'un plat du pied (80e).

Après deux défaites initiales, les Pays-Bas se devaient de gagner par deux buts d'écart et espérer une défaite danoise pour rester en vie.

Logiquement, ils se sont jetés dans ce match et dès la 11e, Van der Vaart a parfaitement enroulé sa frappe pour donner l'espoir aux siens.

Mais Cristinao Ronaldo, piqué par le critiques qui ont suivi ses deux premiers matches, a réussi un très grand match. Entre quelques caviars, gestes techniques et frappe sur le poteau, le Madrilène a réussi un doublé à l'orgueil (28 et 74).

Lundi en Pologne, le groupe C se joue avec Croatie-Espagne, à Gdansk, et Italie-Eire, à Poznan.

L'Espagne, en tête du groupe, peut se contenter d'un match nul. L'Italie doit absolument battre l'Eire, éliminée, et espérer une victoire de l'Espagne.

bur-ep/sk

PLUS:afp