NOUVELLES

Tunisie: "pas de tourisme sans sécurité", le cri d'alarme des professionnels

16/06/2012 06:41 EDT | Actualisé 16/08/2012 05:12 EDT

Hôteliers, employés d'agences de voyage et de tours opérateurs ont manifesté samedi dans le centre de Tunis à l'appel des fédérations professionnelles du tourisme tunisien pour réclamer "stabilité et sécurité" après de récentes violences qui ont déjà un impact sur la saison.

"Depuis l'instauration du couvre-feu mardi (après deux jours d'émeutes dans plusieurs villes du pays), on a constaté un impact négatif: des annulations et surtout un tassement net des réservations", a déclaré à l'AFP Mohamed-Ali Toumi, président de la Fédération tunisienne des agences de voyage (FTAV).

"Nous sommes là pour exiger la sécurité nécessaire à notre secteur, crucial pour l'économie tunisienne. Le couvre-feu a été levé hier (vendredi) et le calme est revenu, mais si les violences devaient reprendre la saison serait totalement catastrophique", a-t-il prévenu.

Le tourisme, qui représente 7% du PIB tunisien et emploie directement 400.000 personnes, a connu une crise sans précédent en 2011, dans la foulée de la révolution qui a fait chuter le président Zine El Abidine Ben Ali.

L'activité a donné des signes de reprise depuis le début de l'année 2012 avec un accroissement des entrées de 51,8% sur les quatre premiers mois, mais les professionnels sont très inquiets après une flambée de violence en partie attribuée à des salafistes.

"L'impact d'images de violences est immédiat et presque irréparable sur notre clientèle occidentale. On a eu des appels de tours opérateurs qui nous demandent si on peut sortir dans la rue, on croit rêver", a expliqué Hédi Hamdi, chargé de la communication pour la FTAV.

Au cri de "pas de tourisme sans sécurité", les manifestants -- environ 200 personnes -- se sont rendus du ministère du Tourisme à celui de l'Intérieur, avant de gagner en bus le palais du Bardo, siège de l'Assemblée nationale constituante "pour faire entendre la voix des professionnels auprès des élus du peuple".

Après 7 millions de touristes en 2010 mais seulement 4,8 millions en 2011, l'objectif de la Tunisie est de remonter à 6 millions cette année.

sb/jlb

PLUS:afp