NOUVELLES

Trophée Sette Colli - Cielo et Magnini battus en petite finale

16/06/2012 03:20 EDT | Actualisé 16/08/2012 05:12 EDT

Les champions du monde Cesar Cielo et Filippo Magnini ont échoué à se qualifier pour la grande finale sur 100 m libre se contentant de la petite finale où ils ont été battus par le Français Grégory Mallet, meilleur chrono du jour, lors du Trophée Sette Colli, samedi à Rome.

Sous une chaleur étouffante et devant 3500 personnes, Mallet s'est imposé en 48.96, soit le seul sprinteur à être descendu samedi sous les 49 secondes, séries et finales confondues.

Parti en ligne extérieure, il a coiffé le champion du monde 2009 et détenteur du record du monde, le Brésilien Cielo (49.07) et le double champion du monde (2005, 2007), l'Italien Magnini (49.34), à 6 semaines des jeux Olympiques de Londres.

"Je pense que c'était la finale B la plus rapide de l'histoire. Il y avait deux champions du monde et beaucoup de finalistes de championnats du monde donc je crois que la finale B, c'était la finale où il fallait être", a lancé Cielo, qui s'est dit fatigué mais s'est satisfait d'une "bonne répétition pour les JO".

"On a trop joué ce matin (en séries). C'est vraiment dangereux de se retenir un peu quand on se sent lourd dans l'eau à cause du travail. Je me retrouve deuxième d'une finale B qui est allée plus vite que la A. J'espérais nager plus vite ici. Il faut que je termine ma préparation pour me sentir bien avec ma nage, en confiance. J'espère que dans les prochaines semaines je vais retrouver ma technique, ma vitesse et mon efficacité", a-t-il souligné.

Mallet, 28 ans, n'est qualifié pour les JO que sur les relais 4x100 m et 4x200 m libre mais avait "à coeur de nager sur 100 m en compétition de préparation" pour avoir sa place à Londres dans le prestigieux relais 4x100 m.

La grande finale a été remportée par le Néerlandais Sebastian Verschuren (49.09), devant le Cubain Hanser Garcia (49.10) et le Français Fabien Gilot (49.12).

La star italienne Federica Pellegrini, qui avait attiré la foule samedi, s'est imposée sur 200 m libre dans un chrono moyen (1:56.32).

sc/bvo

PLUS:afp