NOUVELLES

La Maison Blanche évoque un "moment critique" en Syrie

16/06/2012 11:43 EDT | Actualisé 16/08/2012 05:12 EDT

La Maison Blanche a évoqué samedi un "moment critique" dans la crise syrienne après l'annonce de la suspension de la mission des observateurs de l'ONU dans le pays.

"A ce moment critique, nous consultons nos partenaires internationaux sur les prochaines étapes à suivre pour la mise en oeuvre d'une transition politique menée par les Syriens, comme demandé dans les résolutions 2042 et 2043" des Nations unies, a déclaré un responsable de la Maison Blanche.

"Plus vite cette transition aura lieu, et plus les chances d'éviter une guerre civile sanglante et longue seront grandes", a poursuivi ce responsable.

"Nous appelons encore le régime syrien à respecter ses engagements dans le cadre du plan (de l'émissaire international Kofi) Annan, dont la mise en oeuvre d'un cessez-le-feu", a-t-il également déclaré.

Les observateurs de l'ONU ont suspendu samedi leur mission en Syrie en raison de "l'intensification des violences", qui fait craindre à l'opposition syrienne un nouveau massacre à Homs (centre).

"En raison de l'intensification de la violence armée ces dix derniers jours, (...) et des risques encourus, la mission des observateurs de l'ONU suspend ses activités", a annoncé son chef, le général Robert Mood, dans un communiqué.

Les quelque 300 observateurs présents en Syrie "arrêteront de patrouiller jusqu'à nouvel ordre", a-t-il ajouté, promettant que la mission reprendrait dès que la situation le permettrait.

Les observateurs étaient arrivés mi-avril pour surveiller un cessez-le-feu approuvé par le régime comme par l'opposition dans le cadre du plan de sortie de crise de l'émissaire international Kofi Annan, mais complètement ignoré.

mdm/js

PLUS:afp