NOUVELLES
16/06/2012 06:35 EDT | Actualisé 16/08/2012 05:12 EDT

Furyk et McDowell mènent après trois rondes à l'Omnium des États-Unis

SAN FRANCISCO - Alors que Tiger Woods a chuté au tableau des meneurs, Graeme McDowell et Jim Furyk ont grimpé au sommet et feront partie du groupe final lors de la dernière ronde de l'Omnium des États-Unis.

McDowell a envoyé son approche à quatre pieds du trou au 18e et a inscrit l'oiselet pour ainsi boucler sa ronde en 68 coups (moins-2), samedi. Furyk a suivi quelques instants plus tard avec un roulé de 15 pieds au 17e pour rejoindre McDowell en tête. Furyk a ensuite inscrit une normale au 18e et a remis une carte de 70.

Les deux hommes se retrouvent à moins-1 et sont les deux seuls golfeurs sous la normale après 54 trous sur le parcours du Olympic Club.

Fredrik Jacobson a joué 68 et accuse deux coups de retard.

Woods partageait la tête après 36 trous, mais il a commis six bogueys et a réussi un seul oiselet pour terminer sa journée de travail avec un pointage de 75. Détenteur de 14 titres majeurs en carrière, il amorcera la ronde finale à cinq coups de Furyk et McDowell.

«Ce fut une journée difficile sur les verts, et tout au long de la journée, j'avais l'impression d'être entre deux bâtons», a noté Woods, qui n'a pas été particulièrement trop court ou trop long sur ses approches.

Seulement huit golfeurs ont inscrit des pointages moins bons que celui de Woods lors de la troisième ronde. Il a aussi égalé son pire pointage en carrière lorsqu'il partageait au moins la tête lors d'un tournoi majeur. Il avait joué une ronde de 75 en 2009 lors du Championnat de la PGA et quand il avait gaspillé une avance de deux coups sur Y.E. Yang.

Tout n'est pas perdu pour Woods, et pour une autre douzaine de golfeurs.

Dans un Omnium des États-Unis digne de sa réputation, il a été difficile pour quiconque de se forger une avance importante.

Derrière McDowell, Furyk et Jacobson, on retrouve un groupe de quatre golfeurs à plus-2. Lee Westwood a joué 67 et se retrouve à distance de frappe. Ernie Els, qui a inscrit un aigle au 17e, a joué 68 pour aussi s'approcher à trois coups des meneurs. Els est à la recherche d'un troisième titre de l'Omnium des États-Unis, lui qui a remporté ce tournoi pour une première fois il y a 18 ans.

Un total de 13 joueurs sont séparés par quatre coups à l'aube de la ronde finale, dont Beau Hossler, âgé de 17 ans. Hossler a joué 70.

«Quand on regarde le tableau des meneurs, même les joueurs à plus-3 ou plus-4 ont une chance réaliste de l'emporter», a mentionné McDowell.

Le Canadien Stephen Ames a connu une journée difficile. Il a joué une ronde de 79 et occupe le 72e et dernier rang parmi les golfeurs qui participent aux rondes du week-end.

PLUS:pc