NOUVELLES
16/06/2012 04:46 EDT | Actualisé 16/08/2012 05:12 EDT

Euro-2012 - Parole du jour: "Aucun pacte entre Espagne et Croatie"

La parole de samedi à l'Euro-2012 est signée par le défenseur espagnol Raul Albiol, qui a assuré qu'il n'y aurait "aucun pacte entre Espagne et Croatie" autour d'un score nul 2-2 qui qualifierait ces deux équipes du groupe C, lundi, pour les quarts, aux dépens de l'Italie.

"Maintenant, un 2-2 est un résultat qui peut arriver, tout comme un 1-0, un 0-1 ou un 1-1", a cependant admis le défenseur madrilène, devant la presse, se refusant à parler de "pasteleo", de "match arrangé".

A Rome ou à Milan, la crainte d'un tel arrangement, ou "biscotto" en italien, est pourtant bien là. Le quotidien Tuttosport a ainsi rebaptisé l'entraîneur espagnol Vicente Del Bosque en "Vicente Del Biscotto" !

Dans l'entourage de Cesare Prandelli, le sélectionneur italien, personne n'a oublié un autre 2-2, lors de l'Euro-2004 au Portugal, entre Danois et Suédois, qui avait éliminé les Azzurri en phase de poules !

Mais Gianluigi Buffon, le gardien de l'Italie, ne veut pas y croire: "Peur d'un 2-2 entre Croatie et Espagne ? Non. Là, nous parlons d'une équipe très forte et de la meilleure équipe du monde, ce n'est pas pareil, ce sont des grands champions", avait-il affirmé dès jeudi.

Si de tels "pactes" n'ont jamais été officiellement reconnus, les doutes existent. Comme pour ce 2-2 de 2004, ou encore ce 1-0 pour l'Allemagne contre l'Autriche lors du Mondial-1982, en Espagne, qui qualifiait alors les deux équipes aux dépens de l'Algérie.

25 ans plus tard, le défenseur allemand Hans-Peter Briegel avait parlé de "pacte de non agression" entre les deux équipes.

ol/sk

PLUS:afp