NOUVELLES
16/06/2012 03:25 EDT | Actualisé 16/08/2012 05:12 EDT

Euro-2012 - Olga Kharlan, toujours le sabre entre les dents

L'Ukrainienne Olga Kharlan n'a que 21 ans mais déjà un redoutable palmarès, qu'elle a enrichi samedi à Legnano d'un troisième titre au sabre aux Championnats d'Europe d'escrime, où pour la première fois depuis 2006, un fleurettiste non italien a été sacré.

La petite terreur venue de l'Est n'a pas fait de quartier avec ses adversaires qu'elle a expédiées rapidement au vestiaire, avant d'arriver en finale.

Là, la Grecque Vassiliki Vougiouka lui a donné de vraies sueurs froides et ce n'est qu'à l'ultime touche, que l'Ukrainienne est parvenue à conserver l'or.

Kharlan, championne olympique par équipe en 2008, jouera cette fois le titre en solo à Londres, après avoir raflé durant les trois dernières années trois médailles mondiales et trois titres européens. A cela, s'ajoutent dans sa collection cinq médailles mondiales par équipe, dont une d'or, et deux titres continentaux par équipe.

Avec le fleuret masculin au programme, samedi devait être jour de fiesta italienne puisque la squadra azzurra avait placé trois hommes aux derniers Championnats d'Europe à Sheffield en juillet et du monde à Catane, en octobre.

Mais au lendemain du titre d'Alexey Yakimenko au sabre, c'est Alexey Chereminisov qui a apporté une deuxième médaille d'or à la Russie dans cet Euro. Le médaillé de bronze européen 2011 a dominé en finale Benjamin Kleibrink (15-7), le champion olympique 2008 qui avait disparu des radars depuis.

Bien que cette médaille d'argent soit son premier podium depuis son coup d'éclat de Pékin, l'Allemand s'est laissé ronger par la frustration en finale.

Les Italiens sont passés rapidement à la trappe.

En 16e de finale, le champion du monde en titre Andrea Cassara avait bien servi une leçon à son prédécesseur, Peter Joppich, l'Allemand aux quatre titres mondiaux (15-9), mais le N.1 mondial s'est arrêté ensuite net face au Polonais Michal Majewski.

Andrea Baldini, l'autre champion du monde (2009) et d'Europe (2009, 2010), avait déjà pris la porte en 16e tout comme Giorgio Avola, le champion d'Europe en titre. Ni ce dernier, ni Valerio Aspromonte, le vice-champion du monde, éliminé d'entrée, ne se sont illustrés. De quoi donner un choix épineux à l'encadrement qui devra décider lundi lequel des deux fleurettistes accompagnera les deux Andrea à Londres.

stp/dif

PLUS:afp