NOUVELLES

Décès à 74 ans du commentateur sportif Thierry Roland

16/06/2012 05:06 EDT | Actualisé 15/08/2012 05:12 EDT

PARIS - Le journaliste sportif français Thierry Roland, qui a commenté en 57 ans de carrière quelque 1.300 rencontres de football à la télévision dont 13 Coupes du monde et neuf championnats d'Europe, est décédé dans la nuit de vendredi à samedi à Paris à l'âge de 74 ans, a annoncé la direction de M6.

"Informé par sa famille, M6 a l'immense chagrin d'annoncer le décès de Thierry Roland. La chaîne transmet sa profonde affection à Françoise, sa femme et Gary, son fils", selon un communiqué de la chaîne qui ne précise pas les causes du décès.

Thierry Roland aurait dû reformer sur M6 son célèbre tandem avec l'ancien footballeur stéphanois Jean-Michel Larqué à l'occasion de l'Euro 2012 de football, mais y avait renoncé après une opération d'un calcul biliaire.

Populaire mais controversé pour des petites phrases parfois polémiques ou jugées racistes, Thierry Roland a effectué une carrière bien remplie dans l'audiovisuel français: après des débuts au service des sports de la RTF (Radiodiffusion et télévision française) dès 1955, il a intégré l'ORTF (Office de la radio et de la télévision française) en 1960, où il commentera son premier grand match en 1962, lors de la Coupe du monde au Chili. Après 1968, il rejoint France-Inter, Antenne-2 et Europe-1. Puis, ce sera TF1, où il arrive le 3 septembre 1984.

Thierry Roland avait cessé en 2002 la présentation de l'émission-phare du football, "Téléfoot". Victime d'une rupture d'anévrisme de l'aorte ventrale en juin 2003, il avait été poussé par TF1 à prendre une retraite internationale partielle à la rentrée 2004. Après de longues années sur TF1, il commentait pour M6.

Ce membre attitré des "Grosses Têtes" au rire reconnaissable entre tous comptait 13 Coupes du monde, neuf championnats d'Europe et a commenté des centaines de matches avec son acolyte de toujours, Jean-Michel Larqué. Egalement amateur de boxe et d'athlétisme, Thierry Roland a écrit plusieurs ouvrages sur le football, dont "La fabuleuse histoire de la Coupe du monde" (1998) ou "La balle au centre" (2001).

Mais Thierry Roland a aussi déclenché la polémique avec des propos qualifiés de franchouillards et parfois des dérapages. "Monsieur Foote, vous êtes un salaud!", s'est-il ainsi insurgé en 1976, lors d'un match des éliminatoires de la Coupe du monde 1978. Sa cible: l'arbitre écossais Ian Foote coupable d'avoir sifflé un penalty imaginaire lors de la rencontre Bulgarie-France.

En 1986, lors du quart de finale Argentine-Angleterre de la Coupe du monde au Mexique, il fustige un autre arbitre, Ali Bennaceur, qui n'a pas sifflé un but marqué de la main par Maradona, la célèbre "Main de Dieu". L'arbitre est un Tunisien qu'il juge incompétent pour ce niveau de compétition. Nouveau tollé pour des propos que beaucoup qualifieront de racistes.

Le commentateur avait récidivé lors d'une rencontre entre la France et la Corée du Sud: "Il n'y a rien qui ressemble plus à un Coréen qu'un autre Coréen, surtout habillés en footballeurs", avait-il alors lâché.

Parmi les nombreuses réactions au décès de Thierry Roland, Jean-Michel Larqué, très ému, a déploré la perte d'"un ami de 45 ans. Je vais reprendre ses expressions, il m'avait connu en culottes courtes du côté de Saint-Etienne. Depuis le premier jour, il y a eu cette amitié".

"Thierry était quelqu'un de fidèle, qui voulait garder ses amis autour de lui (...) Le grand regret, c'est de ne pas avoir à côté de lui dans ses derniers moments (...) On savait que sa santé était fragile, mais on imaginait quand même pas que ça se terminerait comme ça et aussi vite", a-t-il déclaré sur France Info, interrogé en Ukraine où il se trouve pour l'Euro 2012.

Le directeur des sports des sports de France Info, Jacques Vendroux, a de son côté salué "une légende du métier". A Donetsk, en Ukraine, le sélectionneur de l'équipe de France Laurent Blanc a fait observer un instant de recueillement avant le début de sa conférence de presse, avant de présenter ses condoléances.

A Paris, François Hollande, qui a appris avec "tristesse" le décès de Thierry Roland, a salué "la mémoire de ce grand commentateur sportif, reconnu par tous, qui a consacré toute sa vie, avec passion et talent, au football français". "Je sais qu'il se réjouissait encore hier soir de la victoire de notre équipe de France, qu'il a suivie pendant 13 Coupes du monde et accompagnée de sa voix forte pendant 50 ans. Le monde du sport et du football perd l'un de ses plus populaires et ardents supporters", déclare le président dans un communiqué. AP

ll/com/mw

PLUS:pc