NOUVELLES

24 Heures du Mans - La gazette de samedi

16/06/2012 07:35 EDT | Actualisé 16/08/2012 05:12 EDT

Echos des 24 Heures du Mans samedi avant le départ de la 80e édition de la course d'endurance automobile:

Quatre Matra sur la piste. Quatre Matra-Simca des années 70, à moteur V12, ont bouclé deux tours de piste avant le départ, en mémoire de leur triplé historique en 1972, 1973 et 1974. "Elles sortent du musée et elles marchent comme avant", a dit Gérard Larrousse. "C'est une grande émotion, cette voiture est étonnamment moderne", a dit Henri Pescarolo, quadruple vainqueur au Mans. Les deux autres pilotes étaient Jean-Pierre Jabouille, l'ancien pilote de F1 chez Renault, et Joshua Hill, petit-fils du regretté Graham Hill vainqueur en 1972 dans la même Matra que Pescarolo grâce à la qualité de son pilotage nocturne, s'est souvenu le grand Henri, coiffé de son éternel casque vert.

Jacky Ickx, le livre. Un livre exceptionnel retraçant en 200 photos la longue carrière du Belge Jacky Ickx, six fois vainqueur des 24 Heures du Mans, a été présenté samedi matin, dans le réceptif Audi installé en bordure des virages Porsche. Sur la couverture, un casque qui lui avait sauvé la vie à Jarama en 1970, alors qu'il courait en F1 pour Ferrari. "Quand on a la chance de recevoir beaucoup, il faut aussi savoir donner", a dit Jacky Ickx, très ému, pour qui ce livre est une manière de rendre hommage "à tous les gens passionnés qui m'ont entouré pendant ma carrière, en restant dans l'ombre". Les bénéfices de ce livre seront versés à l'association SOS Villages d'Enfants".

Aston Martin Festival. Sir David Richards, actionnaire d'Aston Martin et ex-coéquipier d'Ari Vatanen en rallye, et Rowan Atkinson, le comédien anglais plus connu sous le nom de "Mr Bean", ont pris respectivement la 14e et la 16e place, sur 31 participants, lors de l'Aston Martin Festival disputé sur 10 tours en lever de rideau. Mais il n'y avait aucun citoyen britannique sur le podium, monopolisé par des Italiens, des Allemands et des Asiatiques.

Groupe C. La course des Groupe C, les prototypes qui ont écrit une partie de la légende du Mans, dans les années 80, a été dominée par les gentlemen drivers britanniques, grand collectionneurs devant l'éternel, avec sur le podium final une Mercedes C11 devant une Lancia LC2 et une Sauber-Mercedes C9, au terme d'une course de 7 tours débutée derrière la voiture de sécurité, sur une piste détrempée qui a envoyé une Spice contre le rail de sécurité.

dlo/eb

PLUS:afp