NOUVELLES

Trophée Sette Colli - Lacourt battu par Irie avant la belle aux JO

15/06/2012 01:53 EDT | Actualisé 15/08/2012 05:12 EDT

Le champion du monde sur 100 m dos, le Français Camille Lacourt, a été battu à la touche par le Japonais Ryosuke Irie lors du Trophée Sette Colli, vendredi à Rome, avant la "belle bagarre" entre les deux gros favoris de la distance, dans 6 semaines aux jeux Olympiques de Londres.

Lacourt, qui domine le 100 m dos depuis deux saisons et détient la meilleure performance mondiale de l'année (52.75) devant Irie (52.91), a conclu sa course en 53.77, derrière Irie (53.71) qui l'a passé dans les tout derniers mètres.

"Je ne suis pas vraiment inquiet", a assuré l'air très serein le Français, qui a sort d'une période intensive d'entraînement.

"Irie est tout le temps en forme toute l'année. Il fait des très bons temps en meetings et après, en +compét+ internationale, il est présent", a-t-il rappelé.

L'année dernière, Irie avait largement battu Lacourt (3e) lors du meeting de Monaco, un mois et demi avant les Mondiaux où le Japonais a fini 3e.

"Moi je fais mon travail de mon côté, lui du sien et on se retrouvera là-bas (Londres) où on sera tous les deux vraiment en forme. Ce sera encore une belle bagarre, j'en suis sûr".

Lacourt aime être confronté à Irie, dont il apprécie la façon de nager. "Je savais que ça allait être une finale serrée, c'est toujours un plaisir de nager contre Irie. C'est un grand adversaire et un grand champion pour qui j'ai énormément de respect".

Irie a lui aussi voulu relativiser ce succès en meeting de préparation, se projetant sur les JO.

"Je suis content d'avoir gagné mais je n'ai gagné que cette course. La présence de Camille a donné à cette course un goût olympique", a souligné le Nippon.

Chez les dames, la Néerlandaise Ranomi Kromowidjojo a confirmé qu'elle était bien l'ultra-favorite sur 100 m libre aux Jeux. Elle s'est imposée en 53.09, 2e meilleure performance mondiale 2012, à seulement 34/100 de sa MPM.

Enfin, Filippo Magnini a sorti le grand jeu devant son public après sa victoire sur 200 m libre (1:48.02), bombant le torse et frappant du poing sur son coeur.

sc/jr

PLUS:afp