NOUVELLES

Nord-Mali: les islamistes brûlent des cigarettes, fouettent des fumeurs

15/06/2012 02:04 EDT | Actualisé 15/08/2012 05:12 EDT

Les islamistes du Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao), ont brûlé jeudi et vendredi des cartons de cigarettes et fouetté des fumeurs à Bourem, une ville du nord du Mali qu'ils occupent, ont rapporté à l'AFP des témoins.

"Vendredi, ça a vraiment chauffé, les islamistes du Mujao ont retiré de la vente des cartons de cigarettes avant de les brûler. Des fumeurs ont été fouettés", a affirmé Moussa Guindo, employé à la mairie de Bourem.

"Moi, j'ai reçu quarante coups de fouet parce que je fumais et que j'ai continué à fumer après qu'on me l'ait interdit", a de on côté déclaré un jeune de la ville, qui a souhaité rester anonyme.

Egalement sous couvert d'anonymat, un fonctionnaire en poste a Bourem a dit avoir été fouetté alors qu'il ne fumait pas. "C'est mon ami qui fumait, mais ils nous ont fouetté tous les deux en disant que la cigarette, c'est Satan". "Les commerçants qui ont encore des cigarettes les cachent et pour fumer, il faut se cacher" aussi, a-t-il ajouté.

"Pour le moment, ici ce sont les islamistes qui font la loi. Ils ne veulent plus voir de cigarette et nous ont dit aussi que si des forces étrangères viennent dans le nord du Mali, nous serons tous égorgés", a pour sa part affirmé un autre témoin, Mohamed Tangara.

Deux autres témoins ont indiqué que qu'entre entre Gao et Bourem, les islamistes du Mujao ont arrêté un camion qui transportait des marchandises pour en extraire des cartons de cigarettes, avant de les brûler.

Les groupes islamistes armés - le Mujao, Ansar Dine (Défenseurs de l'Islam en arabe) et Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) - ont déjà interdit la cigarette dans d'autres localités du nord du Mali qu'ils occupent et contrôlent en grande partie depuis deux mois et demi.

sd/stb/sba

PLUS:afp