NOUVELLES

Mega Brands fait appel à Barbie et Spider-Man pour relancer ses produits

15/06/2012 03:17 EDT | Actualisé 15/08/2012 05:12 EDT

MONTRÉAL - Le fabricant de jouets montréalais Mega Brands (TSX:MB) entend mener une chaude lutte au chef de file de l'industrie, Lego, en lançant une série de nouveaux produits destinés aux filles, aux garçons et aux collectionneurs adultes.

Les détaillants nord-américains hésitent à ajouter sur leurs tablettes des marques qui n'ont pas encore été testées en raison du ralentissement de l'économie qui laisse présager que les ventes ne seront pas aussi bonnes que prévu durant la période des fêtes de fin d'année.

Le chef de la direction de Mega Brands, Marc Bertrand, a toutefois déclaré vendredi que l'entreprise avait les produits recherchés par les consommateurs qui feront monter les ventes et croître le secteur des jeux de construction.

«Nous croyons que le secteur a encore beaucoup de potentiel de croissance», a-t-il affirmé en entrevue après l'assemblée annuelle des actionnaires dans le gigantesque bâtiment qui abrite l'usine de la compagnie à Montréal.

«Si nous avons le bon contenu, même si les gens sont intéressés par Lego, des figurines ou des véhicules, nous pensons qu'ils choisiront Mega Blocks», a-t-il ajouté.

Mega Brands compte sur la sortie de nouvelles gammes de jeux de construction et la relance de sa division de papeterie et de jeux d'activités pour poursuivre sa remontée après avoir frôlé la faillite. Elle fonde la plupart de ses espoirs sur les fillettes avec le lancement au début de 2013 de jeux de construction mettant en vedette Barbie.

«Nous avons l'impression que ce sera l'un des plus importants lancements de notre histoire», a indiqué M. Bertrand, soulignant au passage l'immense popularité de la célèbre poupée à travers le monde.

Selon l'analyste Gerrick Johnson, de BMO Marché des capitaux, les licences sont la clé du succès dans l'industrie du jouet et Barbie est une marque prestigieuse que Mega Brands est la seule à avoir.

«On parle beaucoup de la gamme Barbie», a-t-il révélé après l'assemblée.

M. Johnson a expliqué que les nouvelles marques de Mega Brands lui donneront la chance de prendre des parts de marché à Lego. Le géant danois, qui offre plusieurs ensembles coûteux particulièrement aimés des garçons, a récemment fait son entrée dans le secteur des jeux de construction pour filles.

«Je pense que c'est vraiment l'occasion de voler un peu de clients à Lego», a conclu Gerrick Johnson.

Mega Brands proposera également d'autres produits inspirés des jeux vidéo Skylanders et Halo 4, du jeu en ligne World of Warcraft, des Hot Wheels et du prochain film de Spider-Man.

Marc Bertrand a ajouté qu'une incursion dans le domaine des jeux d'artisanat éducatifs grâce à un partenariat avec LeapFrog de même que la relance de la marque Rose Art permettront également au fabricant d'atteindre son objectif de 500 millions $ de ventes par année dans trois ans.

Les résultats financiers de Mega Brands, qui emploie 1300 personnes et possède des bureaux, des usines et des centres de distribution dans 14 pays, se sont améliorés de manière constante depuis que le rappel de jouets magnétiques ont réduit ses ventes et l'ont presque forcée à fermer ses portes.

L'action de Mega Brands a reculé de 0,32 $ à la Bourse de Toronto, vendredi, pour s'établir à 6,08 $.

PLUS:pc