NOUVELLES

Liban: un mort, 3 blessés par des tirs de l'armée dans un camp palestinien

15/06/2012 01:50 EDT | Actualisé 15/08/2012 05:12 EDT

Un Palestinien a été tué et trois autres blessés vendredi par des tirs de l'armée libanaise à la suite d'un contrôle qui a dégénéré dans un camp de réfugiés palestiniens dans le nord du Liban, a-t-on appris de source palestinienne.

"Un Palestinien a été tué et trois autres ont été blessés par des tirs de l'armée" libanaise dans le camp de Nahr el-Bared, a indiqué cette source.

Elle a précisé que la dispute avait éclaté après que l'armée a arrêté deux jeunes Palestiniens circulant en moto qui ont refusé de présenter leurs papiers d'identité à un point de contrôle de l'armée.

Des centaines d'habitants de Nahr el-Bared ont par la suite coupé la route principale du camp avec des pneus en feu et jeté des pierres sur les soldats en tentant d'attaquer leurs positions, selon la même source s'exprimant sous le couvert de l'anonymat.

Les soldats ont riposté en tirant en l'air.

En solidarité avec les résidents de Nahr el-Bared, les habitants du camp de réfugiés palestiniens de Baddawi, à quelques kilomètres de là, ont manifesté, coupant les accès à la ville voisine de Tripoli, la deuxième du Liban.

"Si les deux jeunes ne sont pas libérés, la tension va monter", a prévenu un responsable palestinien, Khalil Dib, membre du mouvement Fatah-Intifada.

Le camp de Nahr el-Bared avait été détruit en 2007 lors de combats entre l'armée et un groupuscule armé.

Plus de 400 personnes, dont 168 soldats, avaient été tués lors de ces combats, et les 31.000 habitants de Nahr el-Bared avaient été transférés dans d'autres camps.

L'armée contrôle les accès et maintient des points de contrôle à l'intérieur de Nahr el-Bared, le seul camp de réfugiés palestiniens du Liban soumis au contrôle direct des services de sécurité libanais.

jad/pm/feb/cnp

PLUS:afp