NOUVELLES

Gallant et Jodoin épauleront Michel Therrien comme entraîneur adjoint

15/06/2012 10:17 EDT | Actualisé 15/08/2012 05:12 EDT

MONTRÉAL - En s'entourant de Gerard Gallant et de Clément Jodoin comme adjoints, le nouvel entraîneur-chef du Canadien de Montréal, Michel Therrien, a misé sur l'expérience et leur capacité de développer les jeunes joueurs.

Dès sa nomination la semaine dernière, Therrien a élaboré son plan pour composer son personnel d'instructeurs et rapidement les noms de Gallant et Jodoin se sont imposés.

«Je ne connais pas très bien Gerard mais c'est un nom qui a tout de suite fait partie de ma liste. En me renseignant à son sujet, je n'ai entendu que de bons commentaires, a révélé Therrien, quelques heures après l'annonce de l'embauche de l'ex-entraîneur-chef des Sea Dogs de Saint-Jean de la LHJMQ.

«J'aime bien son cheminement de carrière comme joueur. Comme entraîneur, il a fait ses classes. Il sait ce que c'est le métier d'entraîneur dans la LNH. Il n'a pas hésité à retourner dans le junior et il a fait du très bon travail avec ses jeunes joueurs à Saint-Jean.»

Dans le cas de Jodoin, il s'agit d'un retour à Montréal, puisqu'il a occupé diverses fonctions avec le Canadien de 1997 à 2003 notamment celle d'adjoint à l'entraîneur. Il était l'entraîneur des Bulldogs de Hamilton, le club-école dans la LAH, la saison dernière.

«Clément a beaucoup à offrir, a poursuivi Therrien. C'est un pédagogue et un passionné de hockey, des éléments que je recherchais.»

Therrien a ajouté qu'il est toujours à la recherche d'un autre adjoint, dont la responsabilité sera de travailler avec les défenseurs.

Gallant pas surpris

Ravi de recevoir l'appel de Therrien, Gallant, âgé de 48 ans, a reconnu qu'il n'en a pas été surpris.

«Une fois la saison terminée à Saint-Jean, j'ai mandaté un agent afin qu'il s'informe des opportunités pour un poste d'entraîneur-chef dans la LNH, a dit celui qui était aussi courtisé par deux autres formation du circuit Bettman. Quand les choses n'ont pas fonctionné pour les postes d'entraîneur-chef disponibles, j'ai commencé à recevoir des appels pour des postes d'adjoint.»

Gallant admet ne pas être un proche de Therrien — il a joué contre lui dans la LHJMQ et la Ligue américaine, avant de diriger contre lui dans la LNH —, mais il connaît bien Marc Bergevin, le nouveau d.g. du Canadien, et Martin Lapointe.

«Marc et moi avons joué deux saisons à Tampa Bay et nous habitions sur le même parcours de golf, alors nous nous rendions ensemble à l'aréna. (...) Peut-être mon nom a-t-il été glissé dans une discussion qu'il a eue avec Michel.»

Il croit cependant que sa réputation et son expérience auront joué en sa faveur pour l'obtention du poste.

«J'aimerais pouvoir dire que c'est parce que j'ai connu du succès, que ma fiche comme entraîneur et comme joueur dans la LNH parle d'elle-même, a indiqué Gallant, qui ne sait pas encore quelles seront précisément ses responsabilités. Mais une chose est certaine, le respect est très important pour moi. Je respecte les gens avec qui je travaille et c'était un mot d'ordre à Saint-Jean: respecter l'organisation, les gens à l'extérieur de celle-ci, ne pas créer de problèmes.

«Et j'ai de l'expérience, que ce soit dans la LNH, la Ligue américaine ou la LHJMQ.»

Au final, il a opté pour le Tricolore puisque c'est la seul équipe à lui avoir fait une offre concrète.

«Je n'avais pas encore d'offre contractuelle des deux autres formations avec lesquelles je négociais et je sais que Marc voulait mettre son personnel en place très rapidement. Alors quand j'ai reçu cette offre, j'étais très excité. Quand vous recevez une offre que vous voulez, vous l'acceptez.»

Gallant, originaire de Summerside, à l’Ile-du-Prince-Édouard, a été l'entraîneur des Sea Dogs au cours des trois dernières saisons et bénéficie d'une solide expérience.

Après une carrière de 11 saisons comme joueur dans la LNH, dont neuf dans l'uniforme des Red Wings de Detroit, Gallant a été entraîneur-adjoint avec les Blue Jackets de Columbus et les Islanders de New York. Il a également occupé le poste d'entraîneur-chef des Blue Jackets de 2004 à 2006.

À la barre des Sea Dogs, il a guidé l'équipe à la conquête de la Coupe Memorial en 2011. En trois saisons à Saint-Jean, il a compilé une fiche de 161 gains, 34 revers et neuf défaites en prolongation/fusillade.

Âgé de 60 ans, Jodoin a complété en 2011-2012 sa première saison avec les Bulldogs, après quatre saisons passées à la barre de l’Océanic de Rimouski.

«J'ai été surpris quand Marc (Bergevin, le directeur général) m'a appelé mardi pour me dire que je revenais à Montréal, a confié Jodoin. J'ai eu l'occasion de parler avec Michel et c'est agréable de savoir que tu es désiré.»

Avant de se joindre à l’Océanic, Jodoin a dirigé les MAINEiacs de Lewiston, de 2004 à 2007, où il a remporté le titre d'entraîneur par excellence du hockey junior canadien en 2007.

En 2008, il était l’un des entraîneurs adjoints d’Équipe Canada, médaillée d’or du Championnat du monde junior présenté en République tchèque. Il a enlevé deux autres Championnats mondiaux des moins de 20 ans dans ce rôle en 2006 et 2007.

PLUS:pc