Francofolies 2012: les étudiants au spectacle de Loco Locass (PHOTOS/VIDÉO/TWITTER)

Publication: Mis à jour:

MONTRÉAL - Un certain nombre des milliers de spectateurs qui ont assisté au spectacle du groupe Loco Locass ont décidé de marcher dans les rues du centre-ville de Montréal pour protester une nouvelle fois contre la hausse des droits de scolarité, vendredi soir.

Ils ont rencontré une autre manifestation à l'intersection des rues Saint-Denis/Sainte-Catherine. A 23h30, ils déambulaient dans les rues avec calme au bruit de différentes percussions. C'est néanmoins le moment qu'a choisi le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) pour déclarer la manifestation illégale, aucun itinéraire ne lui ayant été remis. Le SPVM a cependant indiqué qu'elle serait tolérée si aucun acte criminel n'était commis.

Le SPVM a déclaré une autre manifestation illégale pour les mêmes raison. Cette marche se déplaçait alors sur la rue Saint-Urbain. Il était par ailleurs difficile à évaluer la foule participant à ces manifestations.

Le trio québécois des Loco Locass, qui amorçait son retour sur scène aux Francofolies, a invité les leaders des mouvements québécois à venir chanter avec lui son grand succès «Libérez-nous des libéraux», interprété à la toute fin du spectacle.

Les spectateurs ont pu voir les Gabriel Nadeau-Dubois, Jeanne Reynolds, de la CLASSE, Martine Desjardins, de la FEUQ, et même l'ancien président de la FECQ, Léo-Bureau-Blouin, s'époumonner avec enthousiasme sur la scène.

Peu avant, le groupe, vêtu de combinaisons rouges, avait fait asseoir les spectateurs en leur demandant d'observer une minute de silence pour marquer «la fin du régime» libéral. Il a encouragé les gens à se rendre voter en grand nombre aux prochaines élections.

La formation musicale bien connue pour son engagement politique avait aussi invité les gens à venir assister au spectacle avec leurs casseroles sur la place des Festivals, au centre-ville.

Tout au long de la soirée, le groupe a scandé de nombreux slogans qu'on a pu entendre au cours des manifestations nocturnes des dernières semaines dont «la loi spéciale, on s'en câlisse!»

D'entrée de jeu, les Loco Locass ont lancé: «On est plus que 50... On est plus que 50» pour se moquer de la Loi 78 qui interdit les rassemblements de plus de 50 personnes. Le trio a présenté les pièces de leur nouvel album, «Le Québec est mort, vive le Québec! » La sortie de leur album précédent remonte à il y a huit ans. Le groupe a lancé à la foule qu'on «est nés pour vivre ces moments-là», laissant percevoir une grande fierté. «Ce qui me frappe avec le printemps québécois, a ajouté un membre du groupe, c'est qu'on n'abandonne pas. A tous les jours, on est dans la rue.»

Les chanteurs ont invité les gens présents à se joindre aux marcheurs de la 53e manifestation qui avait débuté au parc Émilie-Gamelin vers 20 h 30. Ce rassemblement a démarré à l'angle des rues Maisonneuve et Saint-Urbain vers 23 h.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

FrancoFolies de Montréal: 15 juin 2012
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

Les leaders étudiants sur scène avec Loco Locass ...

Francofolies 2012: les leaders étudiants seraient sur scène avec ...

Leaders étudiants sur scène avec Loco Locass? | Métro

Un nouvel album pour Loco Locass, un premier en huit ans