NOUVELLES

Euro-2012 - Top et Flop: Menez et les supporters croates

15/06/2012 04:57 EDT | Actualisé 15/08/2012 05:12 EDT

Le Top et le Flop de la journée de vendredi à l'Euro-2012 reviennent respectivement à Jérémy Menez qui a mis la France sur une victoire contre l'UKraine (2-0) et à une frange de supporteurs croates auteurs d'actes racistes visant l'Italien Mario Balotelli.

La France restait sur deux tournois majeurs sans victoire avec une élimination au premier tour, à l'Euro-2008 en Autriche et en Suisse et au Mondial-2010 en Afrique du Sud.

La titularisation surprise de Ménez s'est avérée payante, le joueur du Paris SG après avoir manqué trois énormes occasions, ayant libéré les siens et montré la voie vers le succès.

"Je ne veux pas sortir une individualité mais c'est quelqu'un qui a besoin de confiance, a analysé son sélectionneur Laurent Blanc. Il a des qualités rares, il est capable de prendre la profondeur. Cette équipe d'Ukraine laissait pas mal d'espaces. Il fallait des joueurs capables de prendre la profondeur, rapides. Ménez a beaucoup de talent mais il faut qu'il prenne de la confiance au niveau international. C'est encourageant pour lui."

Une minorité de supporteurs croates se sont en revanche révélés désespérants.

Le match Italie-Croatie (1-1), jeudi, a été le cadre d'insultes racistes visant Balotelli, Italien de parents ghanéens, a rapporté un photographe de l'AFP, qui a pris un cliché d'une banane ramassée par un stadier et entendu des chants racistes. Le réseau FARE (football contre le racisme en Europe) indique sur son compte Twitter vendredi que ses observateurs avaient noté qu'entre 300 et 500 supporteurs croates avaient été à l'origine de chants racistes contre Balotelli.

pgr/ep

PLUS:afp