NOUVELLES

Euro-2012 - Pologne: la guerre des goals aura-t-elle lieu ?

15/06/2012 05:46 EDT | Actualisé 15/08/2012 05:12 EDT

La guerre des goals aura-t-elle lieu en Pologne? Tout le pays pèse le pour et le contre du titulaire Wojciech Szczesny, exclu face aux Grecs, de retour de suspension, et de son brillant remplaçant Przemyslaw Tyton, qui a arrêté un penalty grec dès son entrée en jeu.

L'enjeu est de taille, car rien n'est décidé dans le groupe A. La Pologne (deux nuls contre la Grèce et la Russie sur le même score 1-1) affronte samedi la République Tchèque à Wroclaw et doit gagner pour être sûre d'atteindre les quarts de "son" Euro, qu'elle organise conjointement avec l'Ukraine (finale le 1er juillet à Kiev).

"Nous prendrons une décision 24 heures avant le match", a simplement dit leur sélectionneur Franciszek Smuda, en éludant le problème.

"Chaque gardien a ses qualités propres", a renchéri le responsable des gardiens polonais, Jacek Kazimierski.

Alors, qui du titulaire Szczesny, 22 ans, ou du remplaçant Tyton, 25 ans, Smuda alignera-t-il pour le match décisif pour une place en quart de finale? La taille ne pourra les départager, avec 1,95 m chacun.

Les deux intéressés cherchent avant tout à éviter la pression et à minimiser leur rivalité.

"Que je joue ou non le dernier match, c'est au sélectionneur d'en décider. Je suis prêt à jouer et j'ai confiance en mes moyens. Alors, j'espère bien évidemment faire partie du onze de départ", a confié Szczesny.

"Tout le monde veut jouer et se bat pour sa place. Mais c'est +au boss+ de choisir son gardien. Bien sûr, je me prépare à jouer et je ferai tout ce que le sélectionneur me dira de faire", a opiné Tyton, du haut de ses sept capes (depuis le match contre la Russie).

Tyton (qui veut dire "tabac" en Polonais) est, en tout cas, plébiscité par le public polonais qui s'est prononcé à 82% (sur le portail Sport.pl) en sa faveur pour qu'il garde les buts de la Pologne samedi.

"C'est le football. Tout le monde se bat pour sa place, et cette motivation peut aider la sélection. J'espère simplement que je serai aligné et que je pourrai aider mon pays", a conclu Szczesny (11 sélections).

Lors du match d'ouverture à Varsovie contre la Grèce au scénario incroyable, Tyton, entré à la 69e minute du jeu après l'exclusion de Szczesny, avait arrêté un penalty de Karagounis à peine après avoir eu le temps d'enfiler ses gants.

"Wojciech a reçu un carton rouge. Je me suis senti comme dans un rêve. C'était ma chance et je voulais vraiment aider l'équipe!" avait-il soufflé après la rencontre. Le songe se poursuivra-t-il à Wroclaw ?

Petr Cech, gardien des Tchèques, a même été sondé sur cette question par la presse polonaise. Et de répondre dans un franc sourire: "Si j'étais sélectionneur de l'équipe de Pologne, je confierais le poste de gardien de but à... (l'attaquant Robert) Lewandowski !"

jwf-pgr-sk

PLUS:afp