NOUVELLES

Euro-2012 - Eire - Trapattoni: "Je ne veux pas favoriser l'Italie"

15/06/2012 01:34 EDT | Actualisé 15/08/2012 05:12 EDT

Le sélectionneur de l'Eire Giovanni Trapattoni ne veut pas donner l'impression de favoriser l'Italie - son pays natal - en apportant trop de modifications à son équipe déjà éliminée, lors du match de la dernière journée du groupe C de l'Euro-2012, a-t-il déclaré vendredi.

L'Italie, actuellement 3e du groupe C avec 2 points, peut en effet encore se qualifier si elle l'emporte lundi face à l'Eire et si l'Espagne et la Croatie font un autre résultat qu'un nul 2-2.

"Je ne veux pas changer trop de joueurs pour le dernier match car si je fais cela, imaginez ce que vont dire les rivaux de l'Italie (l'Espagne et la Croatie). Ils vont penser que j'ai voulu favoriser l'Italie", a expliqué Trapattoni en conférence de presse.

"Je lancerai de nouveaux joueurs pour préparer l'avenir, mais après ce dernier match de l'Euro", a encore assuré le sélectionneur de l'Irlande.

Egalement interrogé sur un possible arrangement entre l'Espagne et la Croatie qu'un nul 2-2 qualifierait tous deux en raison d'un plus grand nombre de buts marqués en cas d'égalité de points avec l'Italie, Trapattoni a affirmé ne pas croire en un tel scénario.

"Je pense qu'il y a aujourd'hui trop de personnes qui surveillent ce qui se passe sur un terrain pour que cela puisse se produire", a expliqué le technicien italien qui avait lui-même été victime d'un arrangement entre le Danemark et la Suède lorsqu'il coachait l'Italie lors de l'Euro-2004.

A l'époque, un nul 2-2 entre le Danemark et la Suède avait qualifié les deux pays scandinaves aux dépens des Azzurri.

"Il y avait moins d'observateurs en 2004 que maintenant. Et puis, je pense que cela ne va pas arriver, même si tout est possible dans la vie. Mais je pense que non", a conclu le "Trap".

cle/grd

PLUS:afp