Une veillée à la chandelle en mémoire de Jun Lin, cet étudiant d'origine chinoise qui a été tué et démembré, a eu lieu jeudi soir au centre-ville de Montréal.

Des dizaines de personnes, dont plusieurs de la communauté chinoise, se sont rassemblées à quelques rues du campus de l'Université Concordia pour rendre hommage à la jeune victime de 33 ans. Sa mort tragique a ébranlé les étudiants de l'université, où il étudiait en génie et en informatique.

L'organisatrice de l'événement, Édith Bernier, n'est pas une amie proche de Jun Lin, mais tout le battage médiatique entourant le meurtre l'a amenée à poser un geste qu'elle qualifie de « plus humain ». Selon elle, la victime et le drame que vit sa famille ont obtenu moins d'attention que l'horreur du meurtre dont Luka Rocco Magnotta est le présumé auteur.

Après sa mort, des témoignages de sympathie ont été déposés par le public au pied de la statue du Dr Norman Bethune, à l'angle du boulevard de Maisonneuve Ouest et de la rue Guy. Le Dr Bethune, un chirurgien canadien, est devenu un héros en Chine pour son travail dans ce pays, il y a plusieurs décennies. D'autres témoignages de sympathie à l'égard de Jun Lin ont été déposés au dépanneur où il travaillait, dans l'arrondissement de Verdun.

Des membres de la famille du jeune homme sont arrivés à Montréal il y a quelques jours. Ils ont émis une lettre dans laquelle ils remercient tous les sympathisants et ceux qui ont oeuvré à la résolution de l'horrible crime.

Loading Slideshow...
  • Denis Mainville, du SPVM, parle aux journalistes lors d'une conférence de presse le 5 juin après l'arrestation de Luka Rocco Magnotta. (Photo: La Presse Canadienne/Graham Hughes)

  • Denis Mainville, du SPVM, parle aux journalistes lors d'une conférence de presse le 5 juin après l'arrestation de Luka Rocco Magnotta. (Photo: La Presse Canadienne/Graham Hughes)

  • Denis Mainville, du SPVM, parle aux journalistes lors d'une conférence de presse le 5 juin après l'arrestation de Luka Rocco Magnotta. (Photo: La Presse Canadienne/Graham Hughes)

  • BERLIN - Des journalistes prennent des photos de la voiture de police qui transporte le meurtrier Luka Rocco Magnotta, le 5 juin 2012. (Photo: AFP/JOHANNES EISELE)

  • Denis Mainville, à gauche, et Ian Lafrenière, à droite, lors de la conférence de presse le 5 juin (Photo: La Presse Canadienne/Graham Hughes)

  • Conférence de presse du SPVM le 5 juin après l'arrestation de Luka Rocco Magnotta (Photo: La Presse Canadienne/Graham Hughes)

  • BERLIN - Des journalistes prennent des photos de la voiture de police qui transporte le meurtrier Luka Rocco Magnotta, le 5 juin 2012. (Photo: AFP/JOHANNES EISELE)

  • BERLIN - Des journalistes prennent des photos de la voiture de police qui transporte le meurtrier Luka Rocco Magnotta, le 5 juin 2012. (Photo: AFP/JOHANNES EISELE)

  • Une voiture de police transportant le meurtrier Luka Rocco Magnotta, le 5 juin 2012. (Photo: AP/dapd/ Paul Zinken)

  • Bagnolet - L'hôtel en banlieue de Paris où Luka Rocco Magnotta aurait dormi pendant quelques nuits (Photo: AFP/BERTRAND LANGLOIS)

  • Bagnolet - L'hôtel en banlieue de Paris où Luka Rocco Magnotta aurait dormi pendant quelques nuits (Photo: AFP/BERTRAND LANGLOIS)

  • Une photo de Lin Jun a été apposée sur la statue de Norman Bethune, près de l'Université Concordia. Les passants peuvent lui rendre hommage. (Photo: La Presse Canadienne/Peter McCabe)