NOUVELLES

Seringues souillées: l'accusé demeure détenu en attente d'autres accusations

14/06/2012 01:34 EDT | Actualisé 14/08/2012 05:12 EDT

SHERBROOKE, Qc - Arrêté le 31 mai dans l'affaire des seringues souillées à Sherbrooke, Claude Létourneau était de retour au tribunal, jeudi, où la cour a décidé de le garder incarcéré jusqu'à sa prochaine comparution le 19 juillet.

La procureure de la Couronne Émilie Baril-Côté a indiqué que de nouvelles accusations pourraient être déposées contre l'accusé, mais n'a pas voulu en préciser la teneur, laissant entendre qu'il pourrait s'agir de nouvelles accusations de voies de fait armées.

L'homme de 49 ans fait déjà face à 29 chefs d'accusation de voies de fait armées, pour avoir déposé jusqu'à 29 seringues dans les poches de vêtements de commerces de Sherbrooke.

On ne sait pas encore, non plus, si le sang qui se trouvait dans les seringues dissimulées était porteur d'un virus ou d'une maladie transmissible par le sang.

Les faits reprochés à Claude Létourneau remontent à la fin de l'été 2011, mais la plupart des incidents sont liés à une série de découvertes de seringues souillées entre le 10 janvier et le 25 mai 2012.

Les policiers ont pu relier Claude Létourneau au dossier puisque son ADN correspond à celui retrouvé dans les seringues découvertes dans les vêtements.

Létourneau possède de nombreux antécédents criminels et est bien connu des policiers.

PLUS:pc