TORONTO - Les anciens cochefs de la direction de Research in Motion (TSX:RIM) recevront un montant total de 12 millions $ après avoir quitté leurs rôles au sein de l'entreprise en difficulté.

Des documents remis aux autorités financières avant l'assemblée générale de l'entreprise révèlent que Jim Balsillie empochera près de huit millions $ en salaire et autre rémunération, après avoir quitté son poste de chef de la direction en janvier et abandonné toutes ses autres fonctions au sein de la compagnie deux mois plus tard.

Pour sa part, Mike Lazaridis est toujours membre du conseil d'administration. Il recevra quatre millions $ en salaire et autres rémunérations, à condition qu'il demeure «raisonnablement disponible» pour aider l'entreprise à l'avenir.

L'entente fournit également à M. Lazaridis un bureau, un adjoint administratif, une voiture et un chauffeur pour une période de deux ans, à une valeur combinée de 733 000 $.

Les documents de RIM affirment que MM. Balsillie et Lazaridis ont complètement révolutionné l'industrie mondiale du sans fil avec le BlackBerry. Le titre de l'entreprise a toutefois été récemment matraqué et ses résultats financiers ont fléchi.

L'action de RIM a cédé jeudi 39 cents, soit 3,6 pour cent, pour clôturer à 10,61 $ à la Bourse de Toronto.