NOUVELLES

Pirlo et Mandzukic les marqueurs dans un match nul Italie-Croatie

14/06/2012 02:48 EDT | Actualisé 14/08/2012 05:12 EDT

POZNAN, Pologne - L'Italie a relâché la pression et la Croatie en a profité, jeudi à l'Euro, avec comme résultat un match nul de 1-1 entre ces deux clubs.

Andrea Pirlo a marqué le premier but sur un coup franc bien placé au-dessus du mur (39e), mais Mario Mandzukic, laissé seul du côté droit, à égaler les chances à la 72e.

Ayant battu l'Irlande 3-1 en lever de rideau, la Croatie revendique quatre points dans le groupe C. L'Italie a deux points, incluant le match nul de 1-1 contre les champions en titre espagnols.

En conclusion de la phase de groupe, lundi, l'Italie affrontera l'Irlande, tandis que les Croates lutteront contre l'Espagne.

L'Italie a vu Mario Balotelli, Claudio Marchisio et Antonio Cassano avoir de bonnes chances de marquer en première demie, mais la finition n'était pas au rendez-vous.

«Quand vous n'arrivez pas à capitaliser, c'est sûr que c'est décevant, a dit l'entraîneur italien, Cesare Prandelli. Je reste convaincu que nous pouvons progresser au-delà de la phase de groupe, mais nous avons raté une belle opportunité.»

Les Italiens ont été peu menaçants en début de deuxième demie, choisissant plutôt d'absorber les attaques croates.

La tactique s'est retournée contre l'Azzurri: du flanc gauche, Ivan Strinic a réussi à rejoindre Mandzukic, qui a bien contrôlé le ballon avant son tir fructueux, qui a dévié contre le poteau rapproché.

«Nous avons manqué d'intensité et d'énergie, a dit Prandelli, dont le club a tiré une seule fois au but en deuxième demie. Un seul centre de l'adversaire peut venir ruiner tout ce que vous avez accompli pendant le match.»

Mandzukic, qui semble en voie de quitter Wolfsburg en Bundesliga, a marqué à deux reprises contre les Irlandais.

La réussite de Pirlo s'est glissée à l'intérieur du poteau rapproché. Le gardien Stipe Pletikosa n'a pu qu'effleurer le ballon.

L'Italie reste sans gain contre les Croates en six matches depuis que ces derniers ont déclaré leur indépendance de l'ancienne Yougoslavie en 1991.

Cassano a fait une passe parfaite à Balotelli à la 11e minute mais l'attaquant de 21 ans, de Manchester City, a hésité et n'a pas pu prendre de tir - le ballon s'est retrouvé vers Marchisio, mais celui-ci a envoyé son tir trop haut de justesse. Cinq minutes plus tard, Balotelli a bousillé une occasion en tirant directement sur Pletikosa.

Après le but égalisateur, la seule vraie chance de l'Italie a été une longue et puissante frappe de Riccardo Montolivo, bloquée par Pletikosa à la 71e minute.

PLUS:pc